Le Ministère de l’Administration territoriale serait-il un centre de recyclage des administrateurs territoriaux de Guinée?

0 88

Il y a lieu de se poser une telle question car, on a l’impression qu’on devient préfet à vie une fois nommé. On procède toujours à des permutations, jamais à des nominations de nouveaux préfets. C’est comme s’il n’y avait pas d’autres cadres capables d’assumer cette fonction. D’ailleurs on se demande sur quel critère se base-t-on pour choisir ces préfets parmi lesquels on en trouve très peu représentatifs. Certains sont préfet depuis la deuxième république, ils continuent encore à trôner dans les préfectures. Souvent décriés comme ce fut le cas des préfets de Dabola et de Coyah, les populations mêmes sont fatiguées de leur incompétence et de leur manque d’initiatives.

Le nouveau préfet de Kankan est également de cette catégorie, on ne sait pas si ce département est spécial pour ne reconduire que les mêmes hommes, même si par le passé ils avaient été décriés. Si c’est un marabout qui travaille pour eux, ce dernier est puissant ou alors paieraient-ils certainement une caution pour être maintenus ?

En tout cas cette situation mérite réflexion car à part les sous-préfets qui comptent dans leur rang quelques jeunes, les préfets et les gouverneurs sont vieillissants. Si c’est le Ministre qui nomme ou choisit ses cadres, il lui faut penser à une épuration systématique au niveau des administrateurs territoriaux. Et si c’est le niveau supérieur, faire en sorte d’arrêter ce recyclage permanent.

Sidimé Alpha Kabinet pour http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire