Ghana : des Guinéennes se font attendre en ‘’détention illégale’’ par l’insouciance de l’ambassadeur Mme Olga Fouad Syradin

0 957

La nouvelle pourrait choquer l’opinion publique à cause de son caractère banal. Depuis mars 2020, coïncidant le début de coronavirus dans plusieurs pays africains dont notre pays la Guinée, certaines de nos compatriotes, précisément des femmes commerçantes, étaient dans la capitale ghanéenne, Accra, dans le cadre des achats quotidiens de leurs marchandises avant la fête de ramadan. Mais compte tenu de l’état d’urgence rapide mis en application par les autorités ghanéennes, huit (8) de nos compatriotes se sont retrouvées, dit-on, dans un traquenard.

Les autorités ghanéennes auraient lancé des ‘’chasses à l’homme’’ contre des étrangers dans le but de leur faire dépister.

Entre-temps, nos compatriotes furent interpellées immédiatement le 8 mars 2020 par la police de migrants alors qu’elles s’apprêtaient à regagner la Guinée. Selon nos informations, l’ambassadeur  de la guinée au Ghana fut informé immédiatement. Mais « l’ambassadeur est resté froid sans agir », révèlent les mêmes sources.

Du 08 mars à maintenant, toujours nos compatriotes sont dans une cellule de prison ghanéenne, sans contact, ni visite d’une quelconque mission diplomatique guinéenne à Accra.

Le 15 mai dernier, notre rédaction fut alertée de la situation lamentable de ces femmes commerçantes ‘’détenues’’ dans une prison ghanéenne – qui n’est nullement un centre de traitement de Covid-19, alors qu’elles n’ont « ni fait crime, ni volé ».

L’insouciance de l’ambassadeur célébrée !

Dans le but de jouer aux médiateurs pour libérer nos compatriotes, notre rédaction a alerté l’ambassade de la Guinée à Accra à l’adresse suivante ambaguiaccra@mae.gov.gn pour l’informer de la situation des Guinéennes détenues dans une cellule. Mais notre mail reste dans sa boîte de réception sans répondre. Le standard de l’ambassade a été aussitôt appelé, qui sonne mais sans un répondant.

L’ambassade de la Guinée au Ghana est un exemple pour dire que la diplomatie guinéenne est en train de mourir sous Alpha Condé. Et alors qu’une des missions essentielles de l’ambassadeur se doit de protéger les ressortissants de son pays. Mais hélas, l’ambassadeur guinéen au Ghana serait tout sauf un corps défendant de ses compatriotes.

Suivez la vidéo des femmes exprimant leur cri de cœur ci-dessous

Diabaté Deen pour http://Actuguineeorg

Laisser un commentaire