Remplaçant de Me Salif Kébé à la CENI : Voici ce qu’en pense Lansana Kouyaté,ancien premier ministre guinéen

0 150

Le torchon brûle entre le barreau de Guinée et la société civile depuis la nomination de Mamady 3 Kaba au poste de commissaire à la CENI en remplacement du président maitre Salif Kébé, décédé.
Invité à réagir sur cette nomination qui fait jaser depuis le décret du président de la république, Lansana Kouyaté a indiqué que l’acte du président de la république est illégal. Le président du PEDN a déclaré qu’il revenait au barreau de désigner le successeur du défunt président de la CENI comme le prévoit la loi.
« Le décret présidentiel nommant Mamady 3 Kaba en remplacement de Salif Kébé n’est pas légal. Je voudrais rappeler que l’article 11 de la loi 044 (si j’ai bonne souvenance) de juillet 2018 portant sur la CENI dit qu’en cas de vacances consécutive à un décès, il est procédé au remplacent dans les mêmes conditions que celles de la désignation du défunt pour le reste du mandat en cours » a indiqué le président du PEDN, Lansana Kouyaté chez les « Grandes Gueules » de nos confrères Espace fm avant d’ajouter : « En clair, Kébé, paix à son âme est venu du barreau de Guinée. Et il ne fait aucun doute que son remplacement doit venir du barreau de Guinée »
Le barreau de Guinée, mécontent de la désignation de Mamady 3 Kaba par la société civile guinéenne, en l’occurrence le CNOSCG a décidé d’attaquer en justice le décret présidentiel.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire