Covid-19 : CNLS apporte un appui alimentaire et en kits sanitaires aux réseaux d’ONG et Associations de personnes vivant avec le VIH…

0 53

Dans le contexte sanitaire de Covid-19, le Comité national de lutte contre le SIDA (CNLS), à travers son secrétariat exécutif, a procédé ce mardi 19 mai à la remise des denrées alimentaires et kits sanitaires aux réseaux d’ONG et Associations des personnes vivant avec le VIH. Il s’agit de trois (3) lots composés de 100 kits sanitaires, de 8 tonnes de riz,75 cartons d’huiles, 30 sacs de sucre et de masques de protection de 1000 unités contre Covid-19. Récit !

Devant un parterre d’ONG et d’associations des personnes vivant avec le VIH-sida, et en présence du coordinateur du programme national de lutte contre le Sida et les hépatiques, Dr Youssouf Koita, le secrétaire exécutif du CNLS, Dr Abass Diakité, a procédé ce mardi à la remise d’importantes quantités de dons relatifs à la lutte contre la Covid-19 ; conscient que Conakry est l’épicentre de la maladie, les populations sont en quarantaine par rapport au reste du pays et ressentent du plein fouet les conséquences des restrictions. Selon Dr Abass Diakité, cette situation est durement ressentie par toutes les couches, notamment par les personnes vivant avec le VIH.

Avant de procéder à la remise de dons, Dr Abass Diakité a adressé au nom de son institution, les sincères condoléances aux familles éplorées de Covid-19, et a souhaité prompt rétablissement à ses frères et sœurs malades de Covid-19.

« Covid-19 est une réalité et touche tout le monde, sans distinction de parti politique, de sexe, d’âge, de religion, ou de statut social. C’est une maladie grave qui menace chacun de nous. Il nous faut donc faire preuve de discipline et de civisme pour pouvoir en venir à bout en respectant scrupuleusement les mesures de barrières et en fréquentant les structures sanitaires en cas de doute… », a lancé Dr Abass Diakité à l’endroit des bénéficiaires.

« C’est pourquoi, conscient du fort impact économique de cette crise sanitaire dans le pays, le Gouvernement, à travers le Secrétariat Exécutif du Comité National de Lutte contre le Sida, a jugé nécessaire d’apporter un appui alimentaire et en kits sanitaires aux Réseaux et Associations des personnes vivant avec le VIH/sida. Histoire de dire que cette couche vulnérable mérite une attention particulière en cette période difficile… », a déclaré Dr Abass Diakité, tout en remerciant l’ONUSIDA pour son appui en kits de lavage des mains.

Le secrétaire exécutif du CNLS dit être persuadé pour que l’usage de ces kits sanitaires à bon escient contribue à coup sûr à l’élimination de covid-19 en Guinée, et aussi convaincu que ces denrées permettront de soulager un grand nombre de famille.

Pour terminer, Dr Abass Diakité a remercié le président Alpha Condé pour son soutien inlassable à la population guinéenne, particulièrement aux personnes vivant avec le VIH ; il a aussi remercié le Premier ministre Dr Kassory Fofana, président du Comité National de Lutte contre le Sida et à l’ensemble de son gouvernement.

Le coordinateur national du programme national de lutte contre le Sida et les hépatiques, Dr Youssouf Koita, a pour sa part, rappelé les précautions prises depuis le début de l’épidémie.

« Dès l’apparition de cette maladie, le ministère de la sante en collaboration avec le secrétariat exécutif du CNLS et les partenaires qui nous accompagnent ont immédiatement travaillé sur un plan de contingence. C’était de travailler de manière pour qu’il n’y ait pas un impact de Covid-19 sur la continuité du service VIH et pour toutes les autres pathologies. En ce qui nous concerne aujourd’hui, c’est la continuité du service VIH. Dans ce plan de contingence presque pour d’une valeur à peu près quatre (4) milliards francs guinéens. Il est prévu de mettre en place tout le dispositif nécessaire pour que les patients vivant avec le VIH-sida puissent suivre correctement leur traitement sans aucune interruption. Dès les premiers cas au Covid-19, l’application du plan de contingence a été faite sans même avoir de l’argent.Dans le cadre du respect des mesures barrières, une des dispositions qui a été prise est de faire en sorte que les patients puissent suivre leur traitement décalé de (3) mois à (6) mois. Tous les patients doivent recevoir un traitement de (3) mois ou de (6) mois selon leurs statuts dans le cadre du traitement ».

Avant la remise de dons, les bénéficiaires ont remercié CNLS, plus particulièrement son secrétaire exécutif pour son appui constant aux personnes vivant avec le VIH/sida.

Diabaté Deen pour http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire