Guinée : Pourquoi s’agite-t-on à la direction nationale des Impôts?

0 519

Depuis un certain temps, une frénésie semble s’emparer des cadres de ce département, est-ce le Covid 19  qui angoisse ou une autre réalité que l’on ne veut pas éventer. Le ministre Ismaël Dioubaté de ce département clé de l’administration a dès son arrivée porter une analyse exhaustive du fonctionnement de ses services à savoir : la douane, les impôts et autres.

Ce département constitue la mamelle nourricière de l’Etat, c’est lui qui renfloue les caisses pour permettre son fonctionnement et la réalisation des projets de développement.

Pour rédynamiser le département, le Ministre Ismaël Dioubaté a demandé une expertise des cadres de son département par un cabinet extérieur sur financement extérieur .A appris http://Actuguinee.org

Le rapport issue de cette expertise a permis de mettre en exergue des faiblesses voire même de l’incompétence de certains des hauts cadres de ce département. Pour mériter de la confiance en lui placée par le chef de l’Etat, le ministre du budget a pris des mesures idoines pour améliorer les recettes.

Le circuit de l’argent se fait à travers un mécanisme qui ne permet plus aux cadres d’être en contact direct avec les montants perçus par les douanes et les impôts. L’argent va directement à la banque centrale ou au trésor ce qui a considérablement améliorer les recettes et réduire l’évasion fiscale.

Les vieilles habitudes ayant la vie dure, de nombreux hauts responsables des Impôts se sont vus amputés de leur vache laitière. Cela a causé un véritable désagrément aux travailleurs de ce département.

Aujourd’hui cette mélancolie est doublée par une angoisse généralisée créée par le rapport de ce cabinet d’expertise. Quand ceux qui s’affichent comme connaisseurs sont épinglés par un tel rapport, cela ne peut que provoquer leur agitation. Toujours est-il que le ministre Ismaël Dioubaté soucieux du bon fonctionnement de ce département a voulu se rendre à l’évidence sur la compétence réelle des cadres de son département.

Qui veut la fin dit les moyens et ses moyens à lui sont ses cadres, les connaitre n’est pas donc un crime ou une chasse aux sorcières.

L’administration a besoin de compétence et non de médiocrité !

A suivre sur http://Actuguinee.org , l’autre mécontent de la direction nationale des impôts sur la stratégie de virement de gros montants en temps réel (RTGS) et de la caisse commune fiscale entre les douanes et les impôts.

Par K. Sidimé pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire