Kouroussa / Des jeunes dans la rue pour réclamer le courant : Voici l’étonnante révélation du directeur préfectoral de l’EDG

0 300

A Kouroussa, Beaucoup ne dorment pas à cause de la chaleur. Parce que les ventilateurs et autres climatiseurs qui permettent de maintenir de la fraîcheur dans les chambres, ont cessé de tourner depuis des semaines.

L’ensemble de la commune urbaine est plongé dans l’obscurité. Pour quelles raisons ?

Votre quotidien d’informations en ligne Actuguinee.org s’est approché du directeur préfectoral de l’EDG pour en savoir les détails liés à cette colère noire des jeunes révoltés ce matin du  6 mai 2020.

Le directeur préfectoral, Moussa Babila Keita, a expliqué à cette occasion que les coupures intempestives étaient dues à des pannes techniques.

Moussa Babila Keita révélera ensuite qu’en termes de capacité de production d’électricité, l’EDG a deux groupes : Un groupe de 1250 KVA qui est opérationnel malgré toutes les difficultés liées à cet effet et un groupe de 2000 kva Caterpillar qui est en panne technique depuis sa réception. Nous avons remonté l’information puisque les entretiens des groupes ne relèvent du centre, les dépannages des groupes ne relèvent pas aussi du centre.

Donc actuellement, on donne le courant avec le petit groupe 1250 kva, on donnait 3j/4 et puisque les entretiens des groupes ne relèvent du centre, les dépannages des groupes ne relèvent pas aussi du centre, le temps d’entretien avait dépassé puisque l’entretien s’effectue toujours après les 250 heures.

Cette fois ci, nous avons dépassés les 250 heures et partir jusqu’à 130 heures .cela a affaibli beaucoup l’huile dans le moteur . C’est pourquoi, on a diminué la charge.D’où les manifestations ce matin.

En dépit de nombreuses difficultés dans la gestion ,le directeur révèle qu’à Kouroussa, la recette est nettement inférieure à celle des dépenses effectuées. « Les familles ne payent pas régulièrement, la recette du centre c’est environ 45 millions de nos francs, hors chaque fin du mois, il y’a une citerne de 25 000 litres, soit 200 millions de francs guinéen à peu près dépensés pour fournir de l’électricité. » Donc, nous roulons à perte souligne le directeur.

L’autre hic dont le moindre révélé est que le groupe de 2000 KVA offert par le Chef de l’Etat a un problème technique. A vide il ne peut fonctionner plus d’une heure. Apprend-on

 Pour le Directeur « Quand on l’allume que ça soit à vide, ou quand on embarque les transfos, durant 1 heure du temps, la température monte à 86° ou 87° et ensuite le groupe s’éteint.

Pour surmonter ces difficultés et réussir ces missions, le directeur demande la patience auprès du consommateur car dit-il l’Etat est conscient et est entrain de tout mettre en œuvre pour la résolution de ces difficultés.

Laisser un commentaire