Cours à distance : Mieux vaut accepter la sincérité du piment que l’hypocrisie du Sucre ( Par Moussa 2 Konaté )

0 275

Je suis un enseignant par vocation,non pas par nécessité,au service de la nation. Alors,mon combat s’inscrit et s’inscrira dans l’intérêt de notre système éducatif. Ma modeste expérience,en la matière, me permets de donner mon opinion même si elle est inopportune. Sachant que la plupart des décisions nous sont non seulement parachutées et les initiatives personnelles peu ou jamais soutenues ou encouragées,j’agirai tant que possible pour que nous travallions à la beauté de la Guinée et les choses changent positivement.
Ne dit-on pas que toutes les décisions prises sans l’aval des principaux acteurs ne pourraient aboutir aux résultats envisagés?
Chers concitoyens,aujourd’hui,nous sommes dans un dilemme: -d’un côté,nous avons le COVID-19; – de l’autre, nous avons l’avenir de nos enfants.

QUE DEVONS-NOUS FAIRE? 1-Continuer à lutter efficacement contre la pandémie (COVID-19) pour une reprise effective des cours dans nos institutions scolaires et universitaires?

2-Organiser des cours à distance sans tenir compte de certaines réalités de la vie socio-économique de nos concitoyens?

MALGRÉ L’ENGOUEMENT SUSCITÉ, MIEUX VAUT UNE VÉRITÉ QUI FAIT MAL,QU’UN MENSONGE QUI REJOINT
■Chers concitoyens,loin de saboter ou de nuire aux intérêts de quinconque mais, après maintes réflexions sur, -la couverture du territoire national en réseau électrique; -la couverture nationale en connexion internet; -les difficultés pour certains de se procurer des téléphones Android; -la non maîtrise de l’outil informatique;

  • les horaires des émissions des radios rurales et communautaires; – l’état d’avancement des programmes; – la durée pour dispenser ces cours; – l’atteinte du public-cible,les apprenants.
  • le manque d’équité dans l’exécution de la tâche; -ces cours en ligne,sans les classes intermédiaires,le supérieur et la formation professionnelle;etc.

▪Pensez-vous que les enfants,ceux dont nous avons la charge d’encadrer seront à mesure de comprendre en 30 minutes un cours habituellement donné en 2heures?

▪-C’est pour tout cela,que je trouve le projet improductif et inapproprié et discriminatoire.

RENDRE HOMMAGE À CEUX QUI MÉRITENT D’ÊTRE HONORÉS,EST UNE GRANDEUR D’ESPRIT.
♡-Merci aux valeureux enseignants pour les efforts fournis.
J’ai conscience que ces cours en ligne sont dispensés par des professionnels motivés sauf que les moyens manquent.

LA SINCÉRITÉ N’A RIEN À VOIR AVEC LE TALENT.
■La problématique des cours en ligne n-a-t-il pas révélé les lacunes de notre système éducatif et susciter d’autres difficultés?
▪Chers concitoyens, même dans les pays hautement développés,les cours en ligne rencontrent des difficultés et n’atteignent pas plus de 40% de la cible à plus forte raison chez nous.

■-Il sera impensable ou inimaginable de croire que ces cours en ligne pourront nous permettre d’organiser les examens de fin d’année.

QUE DIEU NOUS AIDE,DÎTES AMINE.

▪C’est pourquoi,je souhaite vivement l’éradication de cette pandémie afin de voir nos enfants reprendre sereinement le chemin de l’école.
▪Pour y parvenir,respectons les barrières sanitaires et les restrictions sécuritaires.

-COVID-19,EST UNE RÉALITÉ ET N’ ÉPARGNE PERSONNE.

Par Moussa 2 KONATÉ,Enseignant

Laisser un commentaire