Cours à distance en Guinée : « Je supporte la mesure du gouvernement » dixit Dr Ousmane Kaba.

0 856

Les cours à distance à travers la radio et la télévision nationales ont démarré ce lundi 27 avril 2020 en Guinée. Selon le ministère de l’éducation nationale et l’alphabétisation (MENA), ces cours sont destinés dans un premier temps aux élèves en classe d’examens.
Cette décision du gouvernement à travers le MENA suscite beaucoup de commentaires vu les problèmes liés à l’accès à l’électricité, à la radio et la télévision nationales de certaines localités de la Guinée. Bon nombre de citoyens estiment que c’est une mesure vouée à l’échec.
Docteur Ousmane Kaba, fondateur de l’université Kofi Annan de Guinée trouve que la mesure du gouvernement est bonne chose surtout si des efforts sont fournis dans ce sens.
« Je trouve que c’est une bonne chose si on fait des efforts dans ce sens. La Guinée à l’instar de tous les pays doit se mettre à l’heure du confinement. Et nous avons les moyens de le faire. C’est une mesure que je supporte » a indiqué Dr Ousmane Kaba avant de souligner l’avancée des cours en ligne à l’Université Kofi Annan de Guinée : « D’ailleurs à Kofi Annan, nous avons déjà débuté nos cours en ligne. C’est entrain de monter en puissance. Nous sommes la première université privée et c’est tout à fait normal que nous soyons à l’heure du numérique. La plupart de nos cours sont déjà sur les réseaux à la disposition de nos étudiants.

Aussi bien les cours écrits et ceux par vidéo »
Quant à l’applicabilité des cours à distance à la télévision et à la radio, l’ex député reconnaît qu’il sera difficile de l’appliquer partout.
« Ce sera difficile de l’appliquer partout. Si c’est des cours à la télévision nationale, encore faut-il avoir la télé et l’électricité. Dans les villages reculés, ce sera difficile. Mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire » a-t-il ajouté.
Selon le programme établi par le MENA, des cours à distance ont été dispensés aux élèves en classe d’examen d’entrée au collège et ceux des classes de terminales sciences sociales.
La grande question est de savoir si tous les élèves de la capitale Conakry et ceux de l’intérieur du pays au programme ce lundi ont bénéficié de ces cours.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire