Elie Kamano : « Si je ne suis pas député, c’est à cause des combats du FNDC. »

0 2 399

Démissionnaire du front national pour la défense de la constitution il y a quelques semaines, l’ex reggae man guinéen a toujours en travers la gorge les méthodes de certains leaders politiques dans la lutte contre le changement constitutionnel en Guinée. Elie Kamano l’a savoir à travers une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.
Dans ladite vidéo, Elie Kamano tire à boulets rouges sur des leaders politiques sans les nommer. Il affirme que leurs méthodes sont obsolètes et les invite à assumer leurs échecs.
« Je n’ai rien contre le FNDC mais il faut qu’on fasse un combat dans la sincérité, l’honnêteté et dans la vérité. Il faut assumer l’échec avec vos stratégies à l’ancienne. Vous avez fait échouer le FNDC. Assumez-le. Aujourd’hui, les députés ont siégé et qu’est-ce qui s’est passé ? Si je ne suis pas député aujourd’hui, c’est à cause du combat du FNDC. C’est parce que j’ai cru à un combat. C’est parce que j’ai dit non, je ne vais pas trahir les autres, je reste dans le combat. Mais, je ne peux pas rester dans un combat où on manipule les populations qu’on prend pour des cobayes et en les envoyant dans la rue quand il y a manifestation et nous leaders, on reste à la maison » a expliqué Elie Kamano avant d’ajouter : « Il faut qu’on se dise la vérité dans ce pays. On a des leaders qui ont des méthodes obsolètes, déphasées.

Ils sont dépassés, il faut qu’ils fassent de la place et qu’ils admettent leurs échecs. Ça me révolte de voir des publications appelant à des villes mortes pour empêcher les députés de siéger. Vous avez pu empêcher cela ? Qui des leaders du FNDC s’est levé et aller à l’Assemblée nationale pour empêcher les députés de siéger ? Les leaders politiques ne sont pas des prophètes, ce sont des guides.

Et si un guide est incapable de se mettre devant sa troupe pour prendre des balles, des gaz lacrymogènes, ce n’est pas un leader »
Dans sa vidéo, Elie Kamano s’est dit révolté de voir des publications donnant Oumar Sylla alias Foniké Menguè malade et présentant des symptômes identiques à ceux du coronavirus.
« On arrête Foniké Menguè et les leaders ont trouvé comme solution de faire des déclarations.

Le jeune est exposé, il va tomber malade, ce n’est pas mon souhait. Mais s’il tombe malade et meurt, ce sont ses parents qui sont les premiers perdants » s’est insurgé Elie Kamano.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Lire la suite ici http://Actuguinee.org

Tel : 629 46 29 29

Laisser un commentaire