Hôpital Donka : Un système alimentaire de trop en crise, l’ONG ALIMA décriée par les malades de coronavirus (Témoignage)

0 300

La situation alimentaire des malades de coronavirus à Donka à Conakry est pénible, ardue mais le problème est récurrent, car il faut revoir la politique alimentaire au risque du pire si rien est fait. Apprend-on des témoignages

Invitée de l’émission “Œil de Lynx” de la radio Lynx FM, la journaliste, Moussa Yéro Bah s’est exprimée ce lundi 20 avril, sur la situation alimentaire des malades au Coronavirus, alités au centre de traitement épidémiologique de Donka.

À en croire, cette chroniqueuse de l’émission les “Grandes Gueules”, la condition dans laquelle la nourriture est fourni aux malades est déplorable.

C’est juste incroyable. Avec tout ce qui est fait pour la prise en charge des malades, on peut faire mieux. Vous avez des jeunes ici, ils sont costauds,  quand vous voyez les plats qu’on leur amène,  ça ne fait rien. Quand un malade ne mange pas bien,  quand les conditions ne sont pas là, je me mets à la place des gens, ce n’est pas évident déplore notre consœur.

Plus loin et face à leur menace de faire tous les gueulards alités ,la dame Yero n’entend point se soumettre au diktat « . On me demande de me taire… Je ne suis pas née sous cette étoile. Il faut qu’on améliore les choses. Des moyens ont été mis à la disposition de l’ONG,ALIMA.  Il faut qu’on sache que ceux qui sont malades de Covid19 ont besoin de bien manger, bien boire pour s’en sortir…conseille la chroniqueuse de la radio espace.

Pour l’heure et contrairement aux informations relayées par certains médias, Mme Moussa Yéro Bah précise « Je suis toujours à Donka, j’ai fait un dernier prélèvement ce dimanche et j’espère qu’il sera négatif »

Gilbert T. pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire