Le référendum, cette bonne et savoureuse recette de la démocratie ou l’exemple abouti du 22 mars dernier en Guinée (Par Sampil Youssouf)

0 111

Vox populi, Vox Dei, la voix du peuple est la volonté de Dieu. Malgré la difficile traversée de ce grand océan marqué par de grands courants assez clivant avec parfois d’interminables moulinets rageurs, la volonté du peuple a fini par triompher à travers son arbitrage et sa libre expression démocratique en adoptant majoritairement la constitution de la 4ème République avec plus de 89,76 %  du Oui contre 10,24% de Non.

Face à cette brochette d’opposants apparatchiks majoritairement médiocres et comptables de l’histoire sombre de la Guinée, le peuple de Guinée, grand bras de la souveraineté et détenteur légitime du mandat populaire, a fait son choix entre un nouvel ordre constitutionnel ou la continuité avec l’ordonnance du 07 mai 2010.

Le résultat issu du vote est à la fois un engagement ferme pour la rupture et une nécessité urgente d’une constitution progressiste, légitime en toute conformité avec l’idéal type de société rêvé.

Près de 5 millions de guinéens se sont mobilisés le jour du vote, à travers tout le territoire national, malgré les incidents mineurs de nature à ne porter aucun préjudice sur le processus, enregistrés des zones favorables à l’opposition, ce nombre illustre bel et bien l’engouement affiché par le peuple et l’adhésion populaire à l’initiative référendaire proposée par le Président de la République, Pr. Alpha Condé.

Avec ce succès éclatant du Oui, les 79 sièges sur les 114 à pourvoir ne sont que la confirmation d’un pacte scellé dans la volonté de construire un destin unique et meilleur dans le respect du choix de la majorité silencieuse contre une minorité arrogante qui s’identifie en elle et parle en son nom sans aucun permis ni formelle ni tacite.

C’est aux désormais honorables députés de la 9ème législature de mériter la confiance du peuple sans trahir ses aspirations initiales, digne d’une représentation nationale. Ils doivent pleinement jouir de la légitimité populaire en remplissant honorablement la mission assignée et à faire mieux que leurs prédécesseurs dans le contrôle de l’action politique avec des enquêtes parlementaires pour élucider tout cas de soupçons dans les secteurs étatiques.

Ces députés de la majorité rassurante doivent œuvrer à conquérir la sympathie de la minorité hésitante en vue de garantir sa sécurité au sein de la grande communauté nationale pour assurer la bonne diversité.

Seul le référendum peut, dans un contexte de positions politiques tranchées, départager en sollicitant le libre arbitrage des citoyens par un Oui ou Non.

Ça y est !la Guinée devient ce bel exemple d’une recette savoureuse la plus aboutie en démocratie. Le référendum du 22 mars dernier, a redonné au peuple sa gloire souverainiste de se prononcer sans influence et dans la plus grande transparence.

Ce mérite, revient en premier lieu au Président de la République pour sa témérité jusqu’au-boutiste, ensuite au RPG-Arc-En-Ciel pour avoir été le porte-étendard de la lutte malgré la violente adversité politique, enfin, à l’ensemble des structures et mouvements qui bien crû à la faisabilité et à l’aboutissement du projet.

Mention spéciale au très dynamique groupe des 518 qui a bossé tant dans l’ombre que sur le terrain pour assurer le triomphe de la volonté du Président de la République.

Oui, ma Guinée, c’est possible. Avec la volonté et de la détermination de tous, l’espoir d’une émergente avec une économie diversifiée et équilibrée est bien possible.

Bref, la belle et étincelante victoire obtenue au soir du double scrutin du 22 mars dernier, n’a de parrain que le glorieux peuple de Guinée qui s’est fortement exprimé en faveur du Oui, à travers la participation de tous et de chacun qu’il soit visible ou pas sur le terrain. Tout le monde a contribué à sa manière, d’où, l’intérêt.

C’est la belle leçon de démocratie participative et populaire qu’on en a tire de tout le processus.

Par Youssouf Sampil, membre du groupe des 518 et ancien Président.

Laisser un commentaire