Ces révélations de Mme Marie-Louise,fondatrice du parti PGSD sur Élie Kamano : “Il fait du parti un fond de commerce,…

0 1 064

Destitué à la tête du PGSD (Parti des Guinéens pour la Solidarité et le Développement) par le comité central dudit parti, l’ancien reggaeman reconverti dans la  politique, Élie Kamano dit être le président de sa formation politique jusqu’à la fin de mandat.

Invitée ce mercredi 8 avril, dans l’émission “Œil de Lynx”, la vice-présidente du PGSD, Mme Marie-Louise Kamano dit être déçue d’Élie Kamano, qui selon elle, ce dernier fait du parti un fond de commerce.

“Élie Kamano est venu chez moi accompagné de ses amis qui crient aujourd’hui sur la toile, pour me demander de lui céder mon parti vue que je voyage beaucoup. Des personnes très proches de moi se sont impliquées pour que je lui cède la tête du parti, j’ai accepté. S’il est reconnaissant par rapport aux biens faits, il doit l’admettre…”, a-t-elle fait savoir chez nos confrères de la radio Lynx FM.

Poursuivant son intervention, la fondatrice du PGSD est convaincue qu’Élie Kamano fait du parti un fond de commerce. Avec tout cela, il n’est pas humble, il est orgueilleux il se fait passer pour un roi, soutient-elle : “alors qu’aujourd’hui la lutte pour tous les guinéens surtout la jeunesse doit s’accentuer sur la promotion de la démocratie mais pas sur la dictature”, a précisé Dame Marie-Louise.

Droit dans ses bottes, elle pense que le jeune homme politique sera plus dictateur que le président actuel parce en faisant passé sa vision, poursuit-elle : “il a dit avoir réuni le bureau exécutif et je suis partie vers lui, pour lui demander de me passer le procès verbal de la réunion, il s’est enflammé en me retirant la parole comme il veut ,devant mon fils a qui il a même barré la route quand on voulait sortir”, a martelé la fondatrice dudit parti, avant d’ajouter que : “C’est des comportements que je n’ai pas supporté, parce c’est la discipline qui règle la vie en société”, a rassuré cette opposante au régime de Conakry.

Gilbert. T pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire