Guinée/Plan de riposte au Covid-19 : « La gratuité des transports publics est contradictoire au slogan de l’ANSS » selon Ousmane Gaoual Diallo.

0 169

Après l’état d’urgence sanitaire et le couvre-feu, le gouvernement guinéen a présenté le lundi 6 avril dernier un plan de riposte au Covid-19 dont le coût s’élève à trois (3) mille milliards de francs guinéens.

Parmi les trente mesures qui composent le plan de riposte, il y a entre autres la gratuité de l’eau, de l’électricité, les transports publics pour trois mois à compter du mois d’avril.Cette dernière mesure suscite quelques interrogations. L’une des mesures de l’état d’urgence sanitaire est la limitation du nombre des passagers dans le transport pour freiner la propagation de la maladie.

Et la avec la gratuité des transports publics, la distanciation sociale risque d’être foulée au pieds par les usagers des bus et du train Conakry Express.

Dans « Œil de lynx » le responsable en charge de la communication du parti de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) estime que la gratuité des transports publics va à l’encontre des mesures prises par l’agence nationale de la sécurité sanitaire pour lutter contre la propagation du Covid-19.

«La gratuité des transports publics est contradictoire à l’idée et au slogan annoncé par l’ANSS qui conseille la population de rester à la maison pour réduire la propagation de la maladie. Si en même le temps le gouvernement encourage le déplacement des citoyens en rendant gratuit les transports publics, il y a de la contradiction dans cette déclaration »a expliqué Ousmane Gaoual Diallo, le responsable en charge de la communication de l’UFDG.

Par ailleurs, Ousmane Gaoual Diallo s’interroge sur la provenance des 3000 milliards du plan de riposte. Il admet que cet argent n’existe pas parce que c’est ce qui a empêché la Guinée de payer sa dette intérieure.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire