Violences meurtrières à N’Zérékoré : Pour un leader du FNDC, “Alpha nous a habitués à cela en Forêt”.

0 262

Réunis au siège du PADES à Nongo, les partis politiques de l’opposition, regroupés au sein du FNDC ont organisé un point de presse ce mercredi 25 mars. Deux sujets étaient à l’ordre du jour, le premier c’est concernant des violences meurtrières en Guinée, le jour et le lendemain du vote qui était prévu le 22 mars dernier et le second c’était sur comment riposter contre cette pandémie de Covid-19 dans le pays.

Le leader de l’UFR, Sidya Touré déterminé comme jamais contre le pouvoir d’Alpha Condé, a tout de même dévoilé les intentions du régime de Conakry, en disant ceci.

“On cherche à faire de nous un pays à l’abandon, comme on entend dans certaines régions de l’Afrique, à faire en sorte que nous ayons des réfugiés, que les Guinéens s’affrontent, qu’ils se tuent”, a-t-il déclaré devant ses pairs du FNDC.

Plus loin, s’interroge-t-il : “Tout cela pourquoi ? Un vieil homme de plus de 82 ans est accroché au pouvoir à Conakry pour faire quoi ? Honnêtement que peut-on dire de ce régime depuis dix ans ?”, avant de répondre qu’on met en place ce gouvernement pour satisfaire des individus de ce pays. Plus loin, ajoute-t-il : “En matière de route, de logement de santé, etc., c’est dix ans pour rien. Non content de ce résultat médiocre, après nous avoir amené à l’état néant, on dit non ce n’est pas assez, il faut qu’il reste-là. Je connais l’homme, je le connais personnellement très bien. Mais la totalité de ses amis aujourd’hui partout où tu vas, quand on évoque le nom d’Alpha Condé, les gens tournent le dos, je vous assure. Personne n’a envie de se réclamer de lui parmi ceux qui l’a rencontré avant”.

Parlant des violences meurtrières dans la région forestière, précisément à N’Zérékoré ces derniers temps, Sidya Touré a exigé l’ouverture d’une commission d’enquête internationale, afin que la lumière soit faite sur cette affaire.

“Ce qui se passe à N’Zérékoré depuis trois jours dépasse l’entendement. On a l’impression d’être dans les grands lacs. On est en train d’assassiner nos compatriotes pour des questions d’opinion. Et c’est pourquoi j’insiste sur le fait qu’il faut une commission d’enquête internationale sur cette question. Ce n’est pas l’opposition guinéenne ou le FNDC qui le dit, on demande à ce que de manière libre et transparente, une commission soit envoyée dans cette zone. Alpha nous a habitués à cela en Forêt. En 2011, il a fait la même chose en Forêt, en 2013, il l’a fat, en 2014, il l’a fait pour Womey, ensuite il l’a fait pour Zogota. Chaque fois on le fait dans la même zone. À 1 000 km, on pense qu’on fait à cercle fermé. Nous exigeons cette commission d’enquête sérieusement”, a laisse entendre l’ancien haut représentant du président Alpha Condé.

De poursuivre, en ce qui concerne la situation sur cette pandémie du nouveau Coronavirus, l’ancien Premier-ministre droit dans des bottes, a déclaré que le régime de Conakry, n’est pas préoccupé de la santé des Guinéens mais plutôt de leur élection et leurs (Guinéens, Ndlr) a invité de suivre à la lettre les recommandations édictées par l’OMS.

“S’il vous plait, prenez soin de vous en attendant, faites en sorte que les recommandations qui sont édictées par l’OMS, vous puissiez les suivre 24/24 puisque le gouvernement ne veut rien faire, il ne parle que d’élection. Faites en sorte que vous soyez à l’abri du Coronavirus, c’est extrêmement important”, a martelé ce leader du FNDC.

Pour clore, l’opposant Sidya Touré enfonce le clou : “Et en même temps assurez-vous que la lutte que nous avons commencée, nous ne l’arrêterons pas de sitôt parce que nous n’avons pas atteint les objectifs nécessaires, utiles pour notre peuple afin d’aller de l’avant”.

Gilbert. T pour actuguinee.org

Laisser un commentaire