Dr Faya Millimono du BL sort de ses gongs : “À chaque fois qu’Alpha Condé est face à une difficulté…il veut nous opposer sur le plan confessionnel”.

0 169

Le jour et le lendemain du double scrutin législatif et référendaire contesté par le FNDC, au cours duquel plusieurs Guinéens ont été blessés et même tués à Conakry et à l’intérieur du pays.

Dr Faya Millimono, leader du Bloc Libéral (BL) a fustigé également ces violences meurtrières enregistrées tout dernièrement dans le pays, qui selon lui, la “Guinée est en train de perdre son âme”.

(…) À Conakry, ce sont des cimetières qui sont attaqués, à Labé ce sont des mosquées qui sont profanées, en région forestière ce sont des églises qui sont brûlées. La Guinée est en train de perdre son âme. Il nous faut agir avec plus de rigueur pour qu’Alpha Condé et les extrémistes qui sont autour de lui soient mis hors d’état de nuire car ce qui se passe aujourd’hui à l’intérieur du pays notamment à N’Zérékoré est suffisamment grave”, a-t-il martelé, lors d’un point de presse organisé par les responsables du FNDC ce mercredi 25 mars dernier.

À en croire l’opposant Faya Millimono, beaucoup de Guinéens lors de ces précédents affronts se sont réfugiés dans la forêt et que même le nombre exact des personnes tuées, n’est pas connu.

“Des milliers de Guinéens sont aujourd’hui dans la forêt pour sauver leurs vies et dans une situation de pandémie, ça nous rappelle Womey en 2014. Il y a des corps qu’on refuse de remettre aux parents pour qu’ils soient enterrés selon nos valeurs. Et aujourd’hui, on ne peut pas dire exactement combien de Guinéens ont perdu la vie à N’Zérékoré parce qu’il y a des gens dont les maisons ont été brûlées alors qu’ils étaient à l’intérieur”, a laissé entendre le № 1 du parti BL.

Par ailleurs, ce responsable du FNDC a accusé le président Alpha Condé derrière tout ça, il dit ceci.

“Et l’insécurité est telle qu’on ne peut pas accéder à toutes les maisons pour savoir tous ceux qui sont en train d’être tués. Et ça, c’est une responsabilité directe d’Alpha Condé qui, à chaque fois qu’il est face à une difficulté, veut mélanger les Guinéens, veut opposer les ethnies. Il veut maintenant nous opposer sur le plan confessionnel”, a-t-il lancé devant ses pairs.

Gilbert. T pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire