Arrivée des Chefs d’Etats , Double scrutin du 22 mars : L’opposant Faya Millimono tranche, “nous irons aux élections, mais …..”.

0 416

Le № 1 du Bloc Libéral, Dr Faya Millimono connu sur ses bruyantes sorties, n’a pas manqué de mots cette fois-ci encore, a lancé des piques au président Alpha Condé et également au président de la CENI, Me Salifou Kébé.

Dans sa prise de parole, cet opposant farouche contre le pouvoir en place, a confié à un de nos reporters qu’il n’a pas de commentaire concernant la mission des chefs d’États africains en route pour la Guinée dans les jours à venir, car il n’est pas du tout renseigné sur ce sujet.

“D’abord je ne connais pas s’il y a les chefs d’États qui viennent, je ne connais pas l’objet de leurs arrivées, je ne peux pas faire de commentaire”, a fait entendre au micro de votre quotidien en ligne actuguinee.org.

À la question de savoir, quelle serait sa réaction au cas où ces chefs d’États africains, les (lui et ses pairs) proposaient une ouverture par rapport à leur participation dans le processus électoral en cours, Dr Faya Millimono répond : “Vous me parlez des chefs d’États, je viens de rentrer d’Abuja. Si les chefs d’États arrivent, nous les dirons ce que nous les avons dit quand nous étions à Abuja.

Nous avons rencontré le président du conseil de la CEDEAO, nous avons rencontré le ministre, oui nous savons que les chefs d’États sont en train de venir, faut pas dénaturer le débat le combat du FNDC c’est pas un combat pour une participation à un référendum, le combat du FNDC c’est un combat pour protéger notre constitution. En ce qui nous concerne, nous avons dit que nous allons rejeter, que le fichier est corrompu, qu’il est manipulé, cela a été reconnu pas une seule fois mais deux fois, trois fois, plusieurs fois même. Le premier audit qui a été fait, c’est pas par des experts guinéens, mais c’est par des experts de l’Union européenne et de l’OIF, ils ont trouvé que le fichier c’est du n’importe quoi, ils ont fait des recommandations”.

Avant de renchérir qu’Alpha Condé et son petit frère Kébé ont pensé que la Guinée leur appartient désormais, qu’ils ne peuvent pas respecter les recommandations, ils sont en train de bousiller les fonds publics, c’est eux qui ont fixé la date du 28 décembre. Plus loin ajoute-t-il : “ils ont dépensé des milliards, c’est du crime économique qui sont en train de commettre, pour venir après nous dire ça sa ne serait pas possible, après que des milliards se sont volatilisés, ils ont fixé le 16 février, ils ont détournés des milliards et des milliards, pour nous dire c’est possible et d’ailleurs on va maintenant combiner avec le référendum, mais nous avons dit que c’est pas possible, le même crime économique est en train d’être commis, on a fixé le 1er mars, ils se sont rendus compte que c’est pas possible, encore le 20, écoutez si nous sommes une République, tous ces crimes de genre économique sont en train d’être commis, quelqu’un doit répondre de ça et quelqu’un répondra de ça”.

Ce membre opposé à toute idée de nouvelle constitution et à un éventuel 3e mandat en faveur d’Alpha Condé, invite le président de la République de renoncer à son projet et en tant que ce dernier serait sur cette voie, qu’ils (membres du FNDC, Ndlr) seront toujours là pour lui barrer la route

“En ce qui nous concerne, Alpha doit sortir complètement de son rêve de mourir au pouvoir, parce qu’on n’acceptera ni référendum, ni un troisième mandat, ça c’est pour ce qui concerne le référendum, pour les législatives, elles n’auront lieu que lorsque nous allons tous nous asseoir”, a-t-il martelé.

Poursuivant son intervention, l’opposant Faya Millimono tranche qu’ils participeront à ces échéances, si seulement le fichier sera propre et que le corps électoral soit enrôler de nouveau.

“Prendre n’est-ce pas les rapports d’audit, les recommandations et demander un ré enrôlement de tout le monde, quand ça serait fait, on aura un fichier propre, nous irons aux élections, mais sur cette base non, aucune élection ne causera la guerre civile dans ce pays, c’est ceux qui veulent créer la guerre civile, qui seront tous dehors, c’est tout mon point de vue”, a-t-il conclu.

Gilbert. T pour actuguinee.org

Laisser un commentaire