Une si importante Lettre ouverte d’un militant au Président de la République, le Prof Alpha Condé(Coup de Gueule).

0 2 024

Monsieur le Président de la République, libérez le Peuple de Guinée !

L’hésitation n’a jamais consolidé un pouvoir encore moins le garantir, surtout dans un pays comme le nôtre.

Pour avoir annoncé tambour-battant la date du 1er mars des élections couplées (législatives et référendum), voilà qu’elle demeure encore reportée presque sine die.

Tout se fait et défait suivant les humeurs de l’Opposition radicale conduite par le couple Cellou-Sidya, toujours les mêmes. Nous voici coincés pour la troisième fois.

Nous sommes à même de nous demander à quand auront-elles finalement lieu?

Pour notre pays notre cœur saigne et je dis que c’est tout simplement incroyable.

Comment un leader politique peut-il remporter un duel contre tout un peuple farouchement déterminé?

Aujourd’hui, plus d’un guinéen s’interroge sur la tenue de ces élections.

Monsieur le Président de la République, si vous savez que ces élections n’auront pas lieu, libérez le peuple ! Cela aura pour avantage d’abroger ses souffrances et donner libre court au diktat de cette insatiable opposition.

Par ailleurs, nous sommes toujours interpellés par plusieurs défis. Le champ à défricher pour sortir de l’ornière est encore vaste et étendu. Voici près de dix (10) ans qu’en matière d’élections, c’est toujours le même scénario. Nous tournons en rond. Si par malheur Cellou Dalein Diallo se réveille avec de mauvaises humeurs, Conakry ne dort pas. Tout sera au ralenti du fait de ses manifestants-loubards avec son cortège de violences en tout genre.

Nous sommes fatigués de tout ce qui passe aujourd’hui dans notre Pays. Nous sommes fatigués aussi, qu’un groupuscule de Syndicalistes véreux prenne l’éducation de nos enfants en otage.

Nous sommes fatigués que nous autres restons privés de nos droits d’aller nous prononcer sur la nouvelle Constitution que vous-même proposez sur la base des articles 2 et 51 de la constitution de 2010.

A vrai dire, Monsieur le Président, nous sommes fatigués des compromis qui compromettent notre avenir collectif !

Bref, nous sommes en train de vivre aujourd’hui les conséquences de la démystification de notre pouvoir que dis-je? Du délitement progressif de notre pouvoir conquis de hautes luttes. Aujourd’hui, Il suffit qu’un couple passe une mauvaise nuit que nos routes soient barricadées sous prétexte de manifestation de droit reconnu par la constitution ?!

Libérez le peuple, Monsieur le Président

Sayon MARA, Secrétaire Général de la Section RPG Arc-En-Ciel de Yembéya

Laisser un commentaire