Backbone national : impact et perspectives d’une infrastructure structurante (Par Mamy Diaby)

0 196

Les Technologies de l’Information et la Communication (TIC) apparaissent comme un véritable atout pour notre pays, afin de relever les défis de la mondialisation et du développement durable.

Ils se présentent, en effet, autant comme un secteur économique à part entière que comme le vecteur privilégié de la mondialisation.

La numérisation de la société́ traduit l’irruption des TIC dans le processus non seulement de production mais également de consommation, avec une offre de plus en plus large de biens numériques, voir d’univers numériques, qui ont modifié́ notre quotidien, par exemple à travers la téléphonie mobile, ou désormais les réseaux sociaux.

Nous assistons dans notre pays, à une évolution de l’écosystème du secteur des communications électroniques :

o + Technologies mobiles (2G, 3G, 4G), Wi-Fi, Internet des Objets o + Messenger, Skype, WhatsApp, Imo, … o + Applications et services : Mobile Money,Mobile Banking … o + Développement de l’externalisation par les opérateurs (Managed Services)  o + Aspects législatifs et réglementaires: (Spectre, Roaming, Sécurité et protection des données à caractère personnelle, gouvernance d’Internet,…

De nos jours, tous les pays sont confrontés aux mêmes problématiques, la nécessité d’offrir partout (ubiquité́ = facteur de développement) et à tous l’accès à l’Internet Haut Débit, afin d’accélérer la migration digitale de leur économie.

A cette fin, les pays investissent pour la mise en œuvre des infrastructures structurantes de large bande et de Haut Débit, essentiellement par la construction de réseau de transport fédérateur avec les dernières technologies de transmission à Fibre Optique, Backbone National (Epine Dorsale)

A ces infrastructures de réseau à Fibre Optique, s’ajoutent les réseaux des opérateurs mobiles, des Fournisseurs d’Accès à Internet et des opérateurs alternatifs (Energie, Transports, Eau, etc.)

Dans le cadre de l’exécution de son programme de développement, l’un des choix majeurs du gouvernement guinéen sous l’impulsion de son Excellence Monsieur le Président de la République Pr. Alpha CONDÉ, pour relancer la croissance de notre économie nationale, a été́ d’investir dans les TIC (vecteur de croissance), afin de matérialiser cette vision de construire une Guinée mieux connectée en apportant le numérique dans chaque foyer Guinéen.

Cette volonté́ du gouvernement guinéen s’est traduite par des investissements publics conséquents dans le développement des infrastructures structurantes de télécommunications, performantes et fiables dont entre autre, la mise en œuvre d’un réseau de Backbone National, dans l’arrière-pays avec les dernières technologies de transmission à Fibre Optique.

Ce projet de Backbone National à Fibre Optique de Guinée s’inscrit dans l’objectif de promotion d’une société de l’information. Ce réseau, long de 4500Km, a été construit selon un modèle hiérarchique à deux niveaux :

 Un réseau de niveau national, constitué de deux anneaux principaux et comprenant tous les chefs-lieux de régions et toutes les Préfectures du pays   Un réseau de niveau régional, constitué de bretelles vers les six (6) Etats frontaliers.

L’IMPACT DE CETTE INFRASTRUCTURE STRUCTURANTE DANS LA VIE SOCIO-ECONOMIQUE DE NOTRE PAYS

Cette infrastructure de Backbone National sera connectée aux câbles sous-marins mondiaux, et aura pour principale fonction le transport de la voix, des données et des signaux de la radiodiffusion télévisuelle et sonore et ce, accessible sur toute l’étendue du territoire national.

Elle permettra, une convergence effective des politiques et stratégies de développement des télécommunications, de l’audiovisuel et de l’informatique afin de tirer la meilleure partie des dernières innovations technologiques.

Elle permettra aux guinéens de bénéficier d’avantages au maximum en termes de réduction des coûts de services téléphoniques et Internet, d’un accès facile aux services et d’un gain de temps en matière de communication.

Elle permettra, d’opérer des transformations positives dans tous les secteurs sociaux (éducation, santé, renforcement des capacités et valorisation du capital humain de façon générale), de créer les conditions pour un développement économique et social plus équilibré et de favoriser l’intégration sous régionale.

Elle permettra de résorber la fracture numérique, en renforçant la cohésion sociale et faire en sorte que les citoyens qui vivent dans les communautés rurales et isolées soient également en mesure de bénéficier pleinement du potentiel de développement économique et social qu’offrent les technologies de l’information et de la communication.

Elle concrétisera la vision d’une société intelligente, efficace et hors de danger: zone numérique (wifi gratuit à la portée du public); Traffic intelligent (surveillance et contrôle de la circulation), sécurité publique (anti-menace malveillant) ; etc…

Elle permettra aux Opérateurs de réseau, Fournisseurs d’Accès à Internet et d’autres acteurs économiques, de concentrer leurs investissements sur le développement des services à valeurs ajoutées (offres pour l’accès au téléphone, aux réseaux de données, à l’Internet haut débit à la télévision numérique, vidéo sur demande, musique sur demande, etc.), rendant ainsi le secteur plus attractif et son développement plus rapide sur toute l’étendue du territoire national

Un faible coût d’accès au Backbone National à Fibre Optique par les opérateurs de réseau, leur permettra de réaliser des économies d’échelles par l’amélioration de leur Capital d’Investissement et leur Capital d’Exploitation (CAPEX/OPEX), de diversifier leur investissement (par exemple, sur les nouvelles générations de radio communication mobile comme la 4G), de créer des emplois directs et indirects, contribuant ainsi au développement socioéconomique du pays en rendant plus compétitive notre économie nationale et donc accroître notre PIB (Produit Intérieur Brut)

PERSPECTIVES

Une fois les infrastructures structurantes de télécommunications en place, l’accent devrait être mis sur la création d’un environnement propice à l’investissement privé, à l’innovation et à l’économie du savoir en promouvant le développement des Start-ups (développement des contenus, des services à valeur ajoutée, des applications) mais aussi le renforcement des capacités Humaines.

DIABY Mamy Ingénieur Telecom, DGA-SOGEB

Laisser un commentaire