Mort d’un indonésien du Consortium SMB Winning : M.Fréderic Bouzigues , DG rassure les communautés riveraines de son projet

0 41

Soucieuse de la santé des employés et des communautés riveraines  du projet de la SMB,  la  direction générale du consortium SMB-Winning n’a pas tardé à réagir en vue de rassurer l’opinion, les employés et les populations locales de Kakandé sur le cas de la mort d’un de ses employés.
En effet, contrairement à ce qui a été rapporté sur les réseaux sociaux par certains médias, a-t-on appris de la Direction Générale de la Société Minière de Boké, il s’agit  du corps d’un indonésien du nom de RURY qui a été admis à l’hôpital ANAIM de Kamsar dans la préfecture de Boké.
Interrogé sur la situation qui aura semé la terreur dans la cité minière de Kamsar,  la victime, selon Frédéric  Bouzigues Directeur Général de la SMB, “Travaillait sur un des remorqueurs des barges qui transportent du minerai de bauxite. C’est en pleine activité que l’homme a subi un arrêt cardiaque  avant qu’il ne soit transféré à l’hôpital ANAIM de Kamsar depuis hier vendredi, 21 février 2020.
Sitôt dans la journée de ce samedi,  les équipes de la DPS, DRS  et le personnel de l’hôpital d’accueil  ont pu prendre des dispositions utiles en attendant l’arrivée d’une mission du Ministère de la Santé de Conakry” a confié le Directeur régional de la Santé de Boké, Dr Djouhé Barry. 
Selon la Direction générale de la SMB, “RURY travaille depuis 2019, avec le consortium SMB-Winning au Port mineralier entre Dapilon et Kamsar, et le défunt travaillait  sur le remorqueur WP18 comme 3ème mécanicien.”
Concernant les dispositions prises au sein du Consortium SMB Winning, M. Bouzigues rassure : “Depuis l’annonce officielle des institutions sanitaires internationales, les partenaires à tous les niveaux ont pris des dispositions nécessaires pour contrôler au mieux la circulation des personnes entre la Chine et la Guinée. Comme mesure principale, nous avons demandé à tous nos collègues en vacances ou congé en Chine à qui  toutes notre solidarité est manifeste en période d’urgence, de rester sur place jusqu’à la levée de la quarantaine.”
 A noter que la mise en quarantaine de l’hôpital ANAIM de Kamsar , a été levée,  une  conclusion définitive  dit-on, devrait être tirée du dossier qui avait créé une véritable panique dans la région de Boké. 

Laisser un commentaire