Dinguiraye : Des jeunes en colère cassent les vitres du bureau du préfet et demandent son départ.

0 332

La ville de Dinguiraye en Haute Guinée a connue une journée très mouvementée ce mardi 18 février 2020. Une journée soldée par l’attaque du bureau du préfet de la ville par des jeunes très remontés.
Tout serait parti par la fermeture des portes du stade préfectoral où les députés de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) issus de la ville devraient tenir un meeting ce mardi.
Selon nos sources, le préfet aurait ordonné l’interdiction d’accès des députés de l’UFDG au stade préfectoral. Une décision très mal accueillie par les militants du plus grand parti de l’opposition et du front national de défense de la constitution (FNDC) qui dans la soirée se sont attaqués au bureau du colonel Mamadou Lamarana Diallo.
«Quand les députés Alpha Ousmane Diallo et Maréga ont été annoncé à Dinguiraye pour un meeting, les portes du stade préfectoral ont été cadenassé sur instructions du préfet Mamadou Lamarana Diallo. Mais vue l’ampleur de la mobilisation et la tension, les portes ont été ouvertes et les députés ont ténu leur meeting. C’est après le meeting que des jeunes mécontents de la décision du préfet sont partis casser toutes les vitres du bureau du préfet» a confié une source joint au téléphone.
Selon la même source, les jeunes très remontés demandent le départ du préfet. Notre source indique que le colonel Mamadou Lamarana Diallo est parti se réfugier au camp militaire de Dinguiraye.
Il faut souligner que ce n’est pas l’amour parfait entre le préfet Mamadou Lamarana Diallo et une bonne frange de la population de la ville sainte de Dinguiraye qui depuis belles lunettes demande son départ.
Il faut rappeler que ces mouvements interviennent à la veille des journées de résistance active et citoyenne appelées par le FNDC.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire