Abdourahmane Sano : «La position claire prise par le parlement européen est réconfortante»

0 448

L’actualité sociopolitique de la Guinée dominée par les élections législatives et le référendum constitutionnel s’est invitée au-delà des frontières guinéennes. Pas plus tard qu’hier, le parlement européen a voté plusieurs résolutions dont celle demandant au président Alpha Condé de respecter la constitution de 2010 très chère au FNDC.
Le coordinateur du Front national de défense de la constitution (FNDC) s’est réjouit de la résolution de parlement européen. Il estime que cette décision est une reconnaissance sur le plan international de la lutte du peuple de Guinée.
«La position claire prise par le parlement européen par rapport à la situation de la Guinée est réconfortant. Cela signifie que la lutte du peuple est entrain d’être reconnue de plus en plus sur le plan international et cela fait du bien» a souligné Abdourahmane Sano.
Parmi les nombreuses résolutions prises par le parlement européen figurent aussi l’appel au dialogue entre les différentes parties afin de diminuer les violences lors des manifestations dans le pays. Quant à l’appel au dialogue, le coordinateur national du FNDC reste intransigeant sur la question du référendum constitutionnel.

Pour Abdourahmane Sano, il n’y aura aucun dialogue sur l’adoption d’une nouvelle constitution.
«Le dialogue est toujours ce qu’il y a de mieux, c’est l’arme essentielle. Mais il n’y a pas à confondre le dialogue avec la négociation sur le troisième mandat. Il n’y aura pas de négociations pour le 3ème mandat, cela doit être clair dans l’esprit de tous les guinéens. Alpha Condé veut prendre délibérément le pays en otage et d’en faire une propriété privée. Ce qu’on ne permettra à personne. Ni lui, ni à ses successeurs éventuels» a martelé Abdourahmane Sano, coordinateur national du FNDC dans l’émission des «Grandes Gueules» de nos confrères d’Espace Fm.
Il faut noter que le parlement européen a aussi exhorté ses États membres de ne fournir aucun matériel de maintien d’ordre et de répression aux forces de défense et de sécurité de la Guinée.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire