Kankan : «Oui je le confirme qu’on va tuer l’extrême pauvreté dans 5 ans» a déclaré Ibrahima Kassory Fofana.

0 168

La semaine dernière, le premier ministre guinéen était à l’intérieur du pays pour la vulgarisation des programmes de l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES) visant à« partager la prospérité et lutter contre la pauvreté ». Au cours de ce périple, Ibrahima Kassory Fofana a déclaré à Kankan que la pauvreté sera éradiquée en Guinée dans cinq ans.

Ce week-end, en marge de la tenue du Salon des entrepreneurs régional de Kankan, le premier ministre guinéen a rectifié un peu le tir en affirmant que dans cinq ans la Guinée sortira de la carte de l’extrême pauvreté. Il a expliqué en marge de l’ouverture du SADEN comment y parvenir.

Voici en intégralité les explications d’Ibrahima Kassory Fofana pour tirer les guinéens de l’extrême pauvreté à l’horizon 2025.

«Nous sommes venus pour lancer l’ANIES. Oui en cinq ans, je le confirme qu’on va tuer l’extrême pauvreté dans cinq ans. L’extrême pauvreté est le revenu de tous ceux qui vivent sur un revenu de moins de 1,25 dollars. La pauvreté est 1,90 dollar par jour. Ceux qui vivent au deçà de 1,90 dollar par jour jugés pauvres. Le programme ANIES permet de récupérer en cinq ans six millions de guinéens. Nous sommes environ 12 millions et demi, 13 millions, ça veut dire près de la moitié et qui va garantir à cette moitié un revenu minimum de 250.000 Gnf. Oui ou non, on pourrait sortir cette frange de la société de la pauvreté absolue c’est-à-dire de 1,25 dollars par jour ? C’est de cela que je parle. Et sans compter que des études économiques pertinentes menées par des économistes ont prouvées que lorsque tu investit en termes de transfert monétaire 100 dollars sur un individu pauvre, l’effet multiplicateur de cette centaine de dollars donnera 270. Ce n’est pas inventé, c’est prouvé. Le programme du président de la république après aujourd’hui sortira la Guinée de l’extrême pauvreté. C’est ce programme que nous sommes venus lancer ici en Haute Guinée qui est un programme pilote pour cette année et qui concerne 400.000 de nos concitoyens. L’année prochaine, deux millions de nos concitoyens seront concernés. Et à termes, c’est-à-dire sur cinq ans, les 6 millions visés pour sortir de la Guinée de la carte de l’extrême pauvreté mondiale»

Dans son périple, le premier ministre guinéen était accompagné par celui de l’administration du territoire, Bourema Condé.

Interrogé sur la question, Elhadj Cellou Dalein Diallo a répondu que les propos du premier ministre guinéen s’inscrivent dans le cadre des campagnes en vues des élections législatives.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire