La Banque mondiale apporte soixante millions de dollars à l’Agence Nationale d’Inclusion Économique et Sociale (ANIES)

0 136

L’ANIES, initiative phare du Gouvernement guinéen pour partager la prospérité et lutter contre la pauvreté, renforce ses liens avec la Banque mondiale.

Dans le souci d’accompagner l’ANIES dans ses missions, la Banque mondiale vient de lui octroyer un financement d’une enveloppe de 60 millions de dollars.

Au départ, la Banque mondiale avait prévu de soutenir l’ANIES à hauteur de 40 millions de dollars US. Compte tenu de l’envergure du projet ANIES, et sur la base des discussions entre la Primature et la Banque mondiale ces derniers mois, la Banque mondiale a réaffirmé son engagement à l’ANIES et décidé d’augmenter le montant de son enveloppe.

À noter que ce financement servira à mettre en œuvre des politiques d’inclusion classiques (transferts monétaires, travaux à haute Intensité de main d’œuvre et inclusion financière) ainsi que des politiques d’inclusion productive (notamment dans l’agriculture et l’énergie) en faveur des ménages en situation de pauvreté et d’extrême pauvreté.

 Rappelons que dans le cadre de la phase pilote de son déploiement sur le terrain, l’ANIES procède depuis le 13 janvier 2020 aux lancements des activités d’identification (collecte des données économiques et sociales) des personnes en situation de pauvreté, dans les préfectures de Kérouané, Kouroussa, Dabola, Forécariah et Kindia. Ces lancements viennent compléter celles des préfectures de Tougué et Mamou, où les agents enquêteurs de l’Institut National de la Statistique (INS), partenaire technique de l’ANIES pour l’identification, ont déjà collecté les données économiques et sociales de plus de 50 000 ménages (soit plus de 350,000 personnes).

Cette étape de collecte des données sera complétée par l’enrôlement biométrique des individus retenus, soit 40% de la couche la plus vulnérable.

Transmis par le service communication ANIES

Laisser un commentaire