Grève des enseignants et violences meurtrières : l’Association Etoile de Guinée pour l’Emergence se fait échos (Copie)

0 69

L’Association Etoile de Guinée pour l’Emergence (EGE) a constaté avec regret et amertume les violences qui ont émaillé la journée du jeudi, 09 janvier 2020 suite à la grève lancée par le SLECG.

Malheureusement, ces violences ont causé la mort de deux personnes (touchées par balle) à Hamdallaye et à Wandindara.
L’Association Etoile de Guinée pour l’Emergence (EGE) condamne avec la dernière énergie l’intervention disproportionnée des forces de l’ordre dans les opérations de maintien d’ordre.
L’Association Etoile de Guinée pour l’Emergence (EGE), profondément attristée, présente ses sincères condoléances aux familles des victimes. Elle invite l’Etat à mener des enquêtes sérieuses pour identifier les coupables de cette barbarie sur des paisibles citoyens afin de les juger et condamner à la hauteur de leur forfaiture, car il faudrait que ces actes inhumains cessent dans ce pays pour que les Guinéens vivent dans la paix et la cohabitation pacifique.
Par la même occasion, l’EGE, appelle le gouvernement et le SLECG à dialoguer afin de faciliter une année scolaire paisible et réussie pour le bonheur de l’apprenant guinéen, futur cadre de ce pays.

Fait à Conakry, le 11 Janvier 2020

Laisser un commentaire