Le Ciel ne tombera pas sur Conakry !

0 1 114

La déconstruction de la mémoire sociale en République de Guinée s’est faite brique après brique pour embellir une utopie qui a servi de cheval de bataille à plusieurs renégats à la Nation pour gravir leurs échelons de joie mondaine.

Ceux parmi eux, qui se sont le plus joués de nous et qui ont beaucoup amusé la galerie continuent à narguer la Société malgré la douleur du passé en nous regardant d’en haut. Comme pour continuer à nous denier nos droits les plus élémentaires : l’Amour et le travail pour notre Patrie ainsi que notre attachement à la Nation et ses enfants, nos chers frères et sœurs.

L’UFDG, qui pour la petite histoire s’est vu dépassée par les événements et les ères démocratiques depuis 2010, s’apprête à se faire emporter par le vent du FNDC qui est son rejeton illégitime, qui lui-même ne retrouve plus ses repères tellement qu’il s’est embourbé dans la vendetta et la politique politicienne.

L’Ère des Mouvements indépendants et des efforts individuels sonne très sérieux et annonce des retraites politiques et la fin des complicités et manœuvres ethno-partis-politiques, dites « à la con ».

Une certaine Jeunesse déboussolée et  manipulée par ces maîtres-arnaqueurs de la destinée de leur propres enfants, se retrouve dans un lourd froid et tombe dans une volonté d’instauration d’une chienlit qui les maintient davantage dans la nuit de leur cancan.

Par ailleurs, certains membres des Forces de Défenses et de Sécurité (FDS), œuvrent-elles pour L’UFDG-FNDC qui cherche à tout prix  leur trophée d’indiscipline et de rébellion, qui se trouve être « des morts d’hommes », qu’ils leurs offrent parfois sur un plateau d’or ?

Là, se trouve le seul point fort sur lequel ces agités de la République comptent pour pouvoir se faire écouter par les humanistes d’ici et d’ailleurs, et à juste raison avouons-le. Le problème de la sécurité en République de Guinée est une catastrophe malgré les efforts consentis, qu’il faut continuer à canaliser et discipliner.

Le manque de transparence néanmoins dans la gestion de l’Ecole guinéenne expose la vision du Président de la République à l’effet boumrang de la gestion chaotique de celle-ci dans l’Ère CONTÉ. Cette crise entretenue pour des intérêts de petites gens doit dorénavant entrer dans sa phase de « Tolérance zéro » pour arriver à son épuration pure et simple.
Le Ministre d’Etat Tibou KAMARA avait fait l’essentiel, mais des dirigeants dans l’Administration guinéenne tapis dans l’ombre ont cassé les couilles à toute négociation dans le sens d’une sortie de crise véritable.

Le travail abattu par le Président de la République, le Pr. Alpha CONDÉ, en terme de bâtisse des bases du Développement durable de notre pays et du respect des libertés, qui a réorienté notre pays vers un nouveau cap de bonne espérance, doit être couronné par des textes qui protègent cet héritage générationnel.

Nous serons encore fort tant nous sommes soudés par nos œuvres du quotidien et tant nous nous aimons pour la vie.

La nouvelle République en vue, après l’adoption de la nouvelle Constitution dont la vulgarisation du projet a pris les proportions nationale et internationale escomptées, est une chance pour le renforcement des libertés individuelles et collectives, les transformations sociales et sociétales ainsi que les innovations pour un futur ouvert à la modernité universelle.

Ce couronnement des efforts et travaux par ce texte constitutionnel innovant, en phase avec le vécu de notre époque mettra certes fin à toutes ces petites magouilles et règlements de comptes qui enterrent toute harmonie, toute cohésion sociale, toute ambition innovante et toute volonté d’aller de l’avant.

Je vous salue.

Mohamed Lamine KEÏTA
Écrivain / Poète

Laisser un commentaire