Le colonel Issiaka Ouattara, alias ‘’Wattao’’ est décédé aux Etats-Unis : Voici le mal qui le rongeait

0 746

Wattao est décédé. L’information est confirmée par plusieurs sources dont des proches collaborateurs du colonel major, ex-Sous-chef d’état major en charge des unités rattachées à l’état-major des armées ivoiriennes. Parti pour des soins aux Etats-Unis où il séjourne depuis le jeudi 12 décembre dernier, Wattao n’a pas survécu au mal qui le rongeait.

Selon son entourage, qui nous en a fait la confidence, l’officier des Forces armées de Côte d’Ivoire (Faci) souffrait d’un diabète aigu détecté dans sa phase terminale. « Il était souffrant. Mais, on gérait sous forme de palu et de fatigue. Alors que c’était une affaire de diabète, jusqu’à ce que son médecin lui recommande de faire un test. Il a fait un test prononcé qui a révélé que son taux de glycémie est vraiment élevé, anormalement élevé. Comme c’était sérieux, on a décidé de l’envoyer en France, mais il a préféré aller aux Usa pour profiter pour voir sa famille ».

L’ex-comzone, a témoigné ses proches, a opté pour le pays de l’Oncle Sam réputé pour ses populations obèses et ses cas de diabétiques. Ce qui en ferait une des nations où le traitement de cette pathologie est des plus poussés. Hélas, ces assurances n’auront rien pu au cas très avancé du ‘’Saha bélé bélé’’ ou ‘’Serpent anaconda’’ comme on l’appelait du temps de l’ex-rébellion, en raison de sa taille et de sa corpulence physique.

Issiaka Ouattara, alias Wattao, a été l’un des chefs de guerre redouté de l’ex-rébellion ivoirienne. Il a occupé le poste de chef d’état-major adjoint à la tête de ces troupes avant d’être promu lieutenant-colonel et commandant des forces armées nationales, puis commandant de la Garde républicaine sous le président de la République, Alassane Ouattara.

La dernière promotion de Wattao date de mars 2019, où il a quitté la tête de la Garde républicaine pour le post de Sous-chef d’état-major chargé des unités rattachées à l’état-major avec le grade de colonel major.

Abidjan.net

Laisser un commentaire