Lonagui: C’est la peste qui remplace le choléra!(Opinion)

0 306

Les réformes annoncées avec tambour et trompette trahissent les performances attendues.

Après tout le tintamarre suscité pour soulever la poussière contre l’ancienne équipe à savoir: malversation financière, détournements de fonds, mauvaise cohabitation d’humeurs et autres…, triste est de constater qu’aujourd’hui, la Lonagui vit dans le même désarroi.

Qu’est-ce qui a pu changer dans les prévisions de recettes?

Selon une source bien introduite, la majoration des gains des parieurs n’est qu’un simple argument pour justifier la baisse des recettes et une opération de charme auprès du Chef avec un slogan vide de contenu ” la fortune aux parieurs, les bénéfices à la nation”. Ce slogan creux n’est qu’une fraude d’État.

Ce qui est reproché à l’ancienne gestion fait le pire au carré de nos jours.

Il suffit de voir le train de vie assez insolent et le confort de luxe outrancier de certains responsables annoncés comme les bons balayeurs de la maison.

Et pourtant, l’écurie d’Augias demeure toujours avec sa saleté. Quel paradoxe?

Le nouveau siège de la régie présenté comme trophée de guerres par la nouvelle administration est le dernier des dignes bons sièges d’une loterie nationale de la sous-région. Le projet de l’ancienne Direction Générale avec la construction d’un immeuble était mieux que de nous proposer un bâtiment rénové et en location déclare ma source.

C’est un clan dangereux qui ramasse plutôt la fortune des parieurs et qui est prompt à assécher nos revenus issus de ce secteur.

Le plus marrant, c’est quand la DG dit qu’elle dit, je cite: ” Une augmentation conséquente des recettes de l’Etat issues des jeux, une qualification de la gestion administrative financière et technique et un assainissement du secteur à travers notamment le renforcement de la lutte contre la fraude sur toutes ses formes. Pour réussir ce pari, des reformes ont dû être engagées et des pratiques qui semblaient avoir la vie dure combattues avec fermeté. L’opportunité qui nous est offerte me permet de me réjouir du travail déjà abattu avec des résultats palpables tant sur le plan technique que financier. Sans occulter les avancées en ce qui concerne les conditions de travail et de traitement du personnel”, fin de citation. Où est la fortune du parieur?

Je pleure notre Lonagui  C’est un requin à la place d’un loup.

Marouane Kamara

Laisser un commentaire