SENACIP 2019 : A l’ENI de Conakry, le ministre de l’Unité nationale prêche la tolérance et l’acceptation des autres

0 53

Le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Mamadou Taran Diallo, a encouragé mercredi les étudiants de l’Ecole nationale des instituteurs de Téminétaye, à Conakry, à œuvrer pour le renforcement et la promotion de la culture de la paix.

Le ministre Taran Diallo qui s’exprimait dans le cadre de l’édition 2019 de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix a aussi lancé un appel pressant aux guinéens de travailler pour des élections apaisées. Il a appelé à combattre les comportements de nature à fragiliser le tissu social.

Comme au Lycée du 2 Octobre quelques heures auparavant,le chef du département en charge de l’Unité nationalea rappelé l’importance du choix du thème de cette année : «Voter, droit et devoir du citoyen ; user de vos droits, faites vos devoirs ».

Un thème, selon lui, en parfaite adéquation avec les échéances électorales de l’année prochaine. « En 2020, nous aurons à choisir des personnes qui deviendront députés à l’Assemblée nationale.  La même année, nous devons choisir celui qui va diriger le pays. Il est donc temps de préparer la conscience de nos concitoyens que le vote est un droit et devoir du citoyen. Leur faire comprendre que nous avons en commun la Guinée et nous devons vivre ensemble dans la paix », a justifié le ministre Diallo.

En optant pour la thématique de cette année, le gouvernement veut témoigner sa volonté à renforcer la paix et la quiétude sociale dans le pays. C’est pourquoi, d’après Taran Diallo qui s’adressait aux Etudiants de l’ENI, les guinéens doivent s’investir pour la même cause.  « Nous avons intérêt à vivre dans l’harmonie en tout temps et en toute circonstance, sans distinction de race et d’ethnie. Nous sommes condamnés à vivre ensemble dans la paix et l’acceptation de l’autre », a lancé le ministre de la Citoyenneté. « Chacun de nous doit poser des actes citoyens pour le progrès de ce pays ».

Avant de conclure ses propos, le ministre est revenu sur les raisons qui ont milité en faveur de la campagne de sensibilisation à l’ENI deTéminétaye. « Il n’est pas fortuit de choisir l’enceinte de l’ENI pour tenir cette conférence-bat. Ici, c’est une école qui forme les instituteurs qui seront amenés à former les futurs cadres de ce pays. Nous estimons que si les étudiants de cet établissement sont formés, ils transmettront les mêmes informations aux futures élèves et étudiants. Si nous appliquons les enseignements reçus courant cette semaine de la SENACIP, nous vivrons dans une Guinée où les droits et les devoirs sont accomplis », a-t-il conclu.

Instituée en 2016, la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix est devenue au fil des années, un évènement majeur qui se déroule simultanément dans les 33 préfectures. Chaque célébration est ponctuée par partout par des discours sur le principe d’égalité, les principes républicains, les principes démocratiques.

Une dépêche de Daouda Yansané pour l’AGUIPEL

Laisser un commentaire