Retrait du processus électoral : ces commissaires devraient plutôt démissionner pour être en harmonie avec leurs engagements(Diawara Thierno Oumar)

0 175

Dans une déclaration conjointe, rendue publique mardi 17 décembre 2019 à Conakry, portant sur les « irrégularités des opérations d’enrôlement », sept ( 7 ) des commissaires de la CENI, issus de l’opposition guinéenne, ont décidé de se retirer du processus électoral en cours dans le pays mais ils restent cependant commissaires, donc membres de l’institution.

Où se trouve la cohérence ? Sachant bien que la mission dévolue aux commissaires de la Commission Électorale Nationale Indépendante reste et demeure l’établissement et de la mise à jour du fichier électoral, de l’organisation, du déroulement et de la supervision des opérations de vote. Ce n’est pas tout, la CENI est également chargée de proclamer les résultats provisoires.

A mon avis, leur  retrait du processus électoral lié à l’organisation des élections législatives  du 16 février 2020,  serait synonyme de démission d’autant que ce retrait  pourrait être interprété comme tel. Raison de plus, ces représentants de l’opposition  devraient officiellement  « démissionner »   pour être en harmonie avec   leurs engagements, d’une part et d’autre, donner un sens à leur  combat politique.  Ainsi, ils bénéficieront davantage de la confiance de leurs mandants.

Diawara Thierno Oumar

Laisser un commentaire