Infrastructures routières : Kassory plaide pour la mise en place de l’Agence de Gestions des Routes (AGEROUTE) et l’Autorité Organisatrice du Transport Urbain (AOTU) en guinée

0 606

Conakry le, 04 Décembre 2019 – Messieurs les Ministres d’État,

Mesdames et messieurs les Ministres, Monsieur l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne,

Messieurs les représentants des partenaires techniques et financiers,

Mesdames et messieurs les directeurs généraux et nationaux des sociétés de transport et d’aménagement du territoire,

Messieurs les experts techniques du Projet d’Appui au secteur des transports.

Mesdames et messieurs les acteurs de la mobilité,

Distingués invités, chers amis de la presse, chers participants,

Je me réjouis d’être parmi vous cet après-midi pour procéder à la clôture des travaux du symposium des transports routiers et de la mobilité urbaine qui a pour thème principal : « acquis du PAST et perspectives ».

Je tiens tout d’abord à vous adresser, au nom du Professeur Alpha CONDE et en mon nom propre, mes chaleureux remerciements pour votre participation active aux présentes assises autour des enjeux de la mobilité, axe prioritaire de l’action du Gouvernement.

C’est le lieu pour moi de saluer l’important travail mené par les acteurs du secteur ainsi que les  experts techniques dans le cadre du projet d’appui au secteur des Transports (PAST).

Je voudrais surtout exprimer la reconnaissance du Gouvernement à l’endroit de l’Union Européenne et des Partenaires Techniques et Financiers pour leur soutien à la Guinée, dans la recherche de solutions pérennes à l’épineuse question de la mobilité urbaine, interurbaine et nationale.

Mesdames et messieurs,

La clôture du présent symposium ouvre une nouvelle page de notre agenda de travail décliné en feuille de route pour l’atteinte des objectifs spécifiques du Projet d’Appui au Secteur des Transports (PAST).

En effet, le Projet d’Appui au secteur des transports a été conçu avec pour objectif d’améliorer la mobilité des personnes et des biens autour des composantes suivantes :

i) l’amélioration durable du niveau de service du réseau routier;

ii)  la réforme de la réglementation et de l’organisation des transports routiers ;

iii) l’intégration des aspects d’aménagements du territoire et d’urbanisation dans la définition des politiques de planification des transports.

Le PAST nous offre un dispositif de gestion performant permettant à notre pays d’avoir, des outils de planification et d’aide à la décision opérationnelle optimale et stratégique des transports terrestres.

Il s’agit notamment, du Plan de Déplacements Urbains (PDU) et de la stratégie pour le développement et la gestion du sous-secteur routier.

Mesdames et messieurs,

Distingués invités,

La tenue de ces assises traduit la volonté du Président de la République d’apporter des solutions durables aux difficultés récurrentes rencontrées par bon nombre de nos concitoyens dans leurs activités quotidiennes.

Les investissements dans le secteur des transports sont un facteur structurant de la croissance économique. Un secteur de transport performant désenclave le pays et permet une circulation fluide des personnes et leurs biens.  

Toute chose qui stimule le véritable développement dans le pays. Car comme vous le savez, la route précède le développement.

Distingués invités, Chers participants,

Construire une infrastructure de transport quelle qu’elle soit, n’est qu’une étape ; garantir sa durabilité constitue le vrai défi, car cela requiert des efforts particuliers de toutes les parties prenantes. 

En ce qui concerne les routes, la question de l’entretien et celle du respect des charges à l’essieu s’imposent.  

C’est pourquoi le gouvernement ne ménagera pas d’efforts pour concrétiser les résultats des différentes études réalisées dans le cadre de cet important projet.  

Dans cette perspective, les structures clefs notamment, l’Agence de Gestions des Routes (AGEROUTE) et l’Autorité Organisatrice du Transport Urbain (AOTU), devront être rapidement mises en place. 

Aussi, faut-il souligner que la mise en œuvre du PDU de Conakry permettra de disposer d’une nouvelle infrastructure qui tienne compte de la dimension de la sécurité routière notamment, pour les usagers de la route les plus vulnérables (piétons, cyclistes, motocyclistes, tri-cyclistes etc.)

Un levier essentiel du Plan National de la Sécurité Routière (PNSR) a été activé par un décret du Président de la République, portant création de l’Agence Guinéenne de Sécurité Routière (AGUISER).

Au-delà des aspects institutionnels et de réformes du secteur, il est question aujourd’hui de se pencher sur les mécanismes de mobilisation des ressources financières pour le développement de l’industrie du transport en Guinée.

La mise en place du Comité Interministériel de Reconstruction et de Réhabilitation du Réseau Routier et Transports (CI-4RT), que nous avons créé récemment, répond à la problématique du financement du secteur afin de capitaliser les acquis du PAST.

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

Le gouvernement, entend mettre en place, par le biais des profondes réformes institutionnelles entreprises dans le secteur des transports, un mécanisme pérenne de financement des activités de protection du patrimoine routier, de l’entretien et de réhabilitation du réseau routier national.

Bien entendu, la reconstruction du réseau des routes nationales, son bitumage et son extension progressive nécessitent des investissements plus significatifs que seule, l’économie nationale ne peut supporter.

C’est pourquoi, nous projetons l’organisation d’une table ronde des bailleurs de fonds, dans le courant du 1er trimestre de 2020, à la quelle tous les partenaires au développement sont cordialement conviés.

Je fonde un grand espoir pour le développement et la promotion des infrastructures de transport qui constituent un des axes majeurs de l’action gouvernementale en raison de leur impact sur le bien être des populations.

Dans l’optique de traduire les acquis du PAST en acte concret, j’ai le plaisir de vous informer que d’ici la fin de cette année, le Comité Interministériel (CI-4RT), sous la Présidence déléguée de la Ministre du Plan et du Développement Economique, sera opérationnel. 

Je vous donne l’assurance que vos propositions de solutions pour impulser les réformes entreprises seront prises en compte. J’en prends l’engagement.

Pour terminer, je tiens à redire à tous, les vifs remerciements du Président de la République ainsi que les miens propres pour votre participation active aux présentes assises et pour la qualité de vos travaux.

Je vous exhorte, acteurs publics et opérateurs de l’industrie du transport à poursuivre les efforts dans la préservation et la consolidation des acquis du PAST.

Je déclare clos les travaux de ce symposium des transports routiers et de la mobilité urbaine sur les « Acquis du PAST et Perspectives ».

Je vous remercie.

Ibrahima Kassory Fofana

Premier Ministre, Chef du Gouvernement

Laisser un commentaire