Présidentielle 2020 : Voici Le message voilé de Alhassane Ouattara sur sa probable candidature…

0 96

Un meeting de clôture du Hambol a été animé au stade Thomas d’Aquin de Katiola ce samedi 30 novembre 2019. Alassane Ouattara dans un message voilé s’est adressé à l’ancien président Henri Konan Bédié.

Le stade Thomas d’Aquin de Katiola a refusé du monde. La mobilisation a été une totale. Des milliers de personnes ainsi que la plupart des membres du gouvernement étaient également présents pour le meeting de clôture dans le Hambol. S’adressant à la population acquise à sa cause, Alassane Ouattara a lancé un message voilé à son ancien allié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) Henri Konan Bédié.

« Choisissez un président qui travaille bien pour les populations. Un président qui ne viendra pour se servir. Chers parents du Hambol, faites très attention la Côte d’Ivoire avance mais elle ne peut pas avancer avec n’importe qui. Parce que les Ivoiriens ne veulent pas retourner dans les détournements de fonds, dans le gaspillage, dans la division. Non, nous ne voulons plus de retour en arrière », a-t-il dit Poursuivant :

« S’ils décident d’être candidats, alors je serai candidat. Parce que je ne veux pas que la Côte d’Ivoire retourne entre les mains de ceux qui ont détruits notre pays »

« Je sais que nos concitoyens ne sont pas sourds, ne sont pas aveugles. Nos concitoyens ont de la mémoire. C’est trop facile d’avoir fait ce que certains ont fait et de penser qu’ils peuvent revenir pour faire la même chose. La Côte d’Ivoire appartient aux prochaines générations. Mais comme je vois des hésitations au niveau de certains de ma génération, c’est pour ça que je n’ai pas encore annoncé ma décision. Mais je veux que tous ceux de ma génération comprennent que notre temps est passé et que nous devons tous nous mettre de côté », a fait savoir Alassane Ouattara.

Et d’ajouter : « S’ils décident d’être candidats, alors je serai candidat. Parce que je ne veux pas que la Côte d’Ivoire retourne entre les mains de ceux qui ont détruits notre pays ».

Avec Afriksoir

Laisser un commentaire