Boké-Economie: Le Consortium SMB-Winning indemnise 135 personnes de 14 villages pour un montant de plus de 8 milliards GNF

0 79


Les communautés de 14 villages, en opposition entre eux à cause d’un lopin de terre depuis des mois, ont été compensées vendredi 29 novembre 2019, dans le district de  Dapilon, sous-préfecture de Kolaboui, dans la préfecture de Boké par le Consortium SMB-Winning à hauteur de huit milliards cent cinquante-huit millions quatre-vingt et un mille  trois cent dix francs guinéens  (8.158.081.310 GNF).

La cérémonie de remise des chèques a eu lieu en présence des autorités locales, du conseiller juridique de la SMB ainsi que des avocats des communautés qui, dit-on, ont fini par laver le linge sale en famille.

Un geste vivement salué par les responsables du Consortium SMB-Winning que certains qualifient de 1ère en compensation, avec une grille plus élevée en République de Guinée, et qui s’engage à poursuivre ses actions pour booster le développement dans les collectivités décentralisées de la Cité minière de Boké.

Dans un exposé, Mohamed Kallo, agent de l’équipe des inventaires a invité les bénéficiaires à l’utilisation judicieuse des montants communautaires dans les activités génératrices de revenus, l’agriculture mécanisée (moderne), les maraichages à serre, l’aménagement des terres sous tropiques, l’achat des intrants agricoles, les plantations techniques, l’éducation, la formation des enfants, les plaines agricoles et jardins potagers. Il faut rappeler que le payement de cette nouvelle compensation a été diligentée grâce à l’apport du Cabinet Société d’Expertise Environnementale et Sociale (SEES) qui a réalisé les études d’inventaires.

Pour les représentants du consortium SMB Winning, « le projet Chemin de fer va procurer de nombreux emplois en plus de l’aménagement d’un corridor agricole. Ceci, pour faire de Boké une ville prospère et émergente, et pour changer et développer la Guinée dans la paix, la quiétude sociale et la communication ».

Une idée soutenue par le Maire de la Commune Rurale (CR) de Kolaboui, Ansoumane Zito Coumbassa : « Il faut toujours associer les membres de vos familles pour mieux gérer vos dus. Ayons le dos large pour une cohabitation pacifique avec les entreprises minières… ».

Selon lui, « Rien ne sert à acheter des motos, voitures pour vendre vos âmes sans avoir même une case ou un abri pour la dignité de ta famille. C’est l’heure d’améliorer les conditions de vie de vos progénitures en vous lançant beaucoup d’aventure moderne. Vous pouvez aussi, évoluer en coopératives, groupements… ».

Laisser un commentaire