La COJELPAID exige du RPG AEC des excuses à la presse et des sanctions contre les militants fautifs

0 48

C’est avec regret et consternation que la Coordination Générale du Réseau COJELPAID a appris le mépris et la violence dont des journalistes dans l’exercice de leur profession ont fait l’objet au siège du RPG – AEC ce samedi 02 novembre 2019,  qui devient un acte de trop des militants politiques de notre pays en général. Cet acte est triplement choquant, révoltant et condamnable:

  1. Venant des militants, qui qu’ils soient, du parti au pouvoir qui est sensé accompagner l’État dans la promotion et la protection de l’État de droit en tout lieu et en toute circonstance;
  2. Venant des militants d’un parti qui a connu l’une des plus longues traversées désertiques en matière d’opposition politique et dans ces circonstances qui est censé connaître au mieux l’importance et les conditions de précarité des journalistes dans l’exercice de leur profession;
  3. Violant nos textes de lois et les conventions ratifiées par notre pays en matière de recours et droits des journalistes, de surcroît sur fond de subjectivité.

C’est pourquoi la Coordination Générale du Réseau COJELPAID, réitérant son appel en dénonciation (youtube.com/match?v=fBFCyraM4A) il y a 2 ans des violations des droits et l’acharnement politicien contre les journalistes, exige du RPG – AEC la présentation des excuses officielles à la presse et à la démocratie, tout en prenant des mesures disciplinaires à l’encontre des militants fautifs concernés qui ne font honneur ni à leur parti, ni à la démocratie et moins à notre nation dans son ambition de constitution de l’Etat de droit. Sans quoi le Réseau en collaboration avec ses paires et partenaires fera recours aux moyens légaux à sa portée pour le respect et la protection du droit des journalistes auxquels nous tenons fermement dans les règles de l’art.

En outre, partageant la peine de  ces compatriotes journalistes concernés et ainsi que leurs médias respectifs et la presse en générale, à ce jour du 2 novembre où il y a 6 ans jour pour jour où les journalistes (Ghislain Dupont et Claude Verlon) de RFI ont été lâchement assassinés sans justice aucune de nos jours, nous invitons les journalistes à plus de prudence dans l’exercice de leur noble/exaltante mission et aussi à plus d’équité dans le traitement de l’information.

Nous profitons de cette malheureuse situation, joindre notre voix à celle de la fille de Claude Verlon (qui demande au Président Macron dans une lettre de la vérité sur l’assassinat de son père) et toutes les voix à  cet effet, exiger  des gouvernants français et maliens des résultats concrets sur les enquêtes relatives à cet assassinat. La France avec tout son attachement affiché  à la justice à travers le monde, doit mieux à cette pauvre fille et tous les membres des familles de ces soldats tombés l’arme à la main.

Par ailleurs nous adressons nos condoléances les plus attristées au peuples et armées Maliens et Français à la suite des attentats terroristes cruels et lâches à ce jour du 02 novembre 2019 encore sur la terre Africaine de la République du Mali, ayant fait des dizaines de morts essentiellement des soldats qui sacrifient leurs vies pour protégés et sauver les nôtres.

Compassion et condoléances du Réseau COJELPAID à leurs familles biologiques  respectives.

Pour le Réseau  COJELPAID

Abdoul Sacko

Coordinateur Général

Consultant sur des questions de conflits, de radicalisation/extrémisme et de jeunesse.

+224 622 94 34 32

www.cojelpaidguinee.org

Laisser un commentaire