Déclaration de la Jeunesse CEDEAO Guinee sur la marche du lundi

0 1 195

Une séquence importante de l’avenir de notre cher pays se jouera tout au long des années à venir jusqu’aux élections prochaines et leur issue. Notre patrimoine commun se trouve alors à la croisée des chemins et seul notre sens de responsabilité patriotique peut sauver notre Nation.

Le débat sur la Constitution comme dans toutes les démocraties du monde est passionnant et source de contradiction mais étant une question de souveraineté Nationale, seul le souverain peuple à le dernier mot. Aucun individu, aucune fraction du peuple ne peut s’en attribuer l’exercice conformément aux dispositions de l’article 2 de la Constitution.

Depuis quelques mois, le débat politique guinéen est fortement perturbé par la question d’une éventuelle nouvelle Constitution, dans ce débat ennuyant est né un mouvementd’opposants qui a lancé un appel ce Lundi 07 Oct 2019 dans lequel il appelle les citoyens guinéens à manifester partout et au même moment à partir du lundi prochain sans mentionner ni itinéraire, ni la durée de ladite manifestation. Si la manifestation est un droit constitutionnel, l’exercice de ce droit est encadré par les textes de la République notamment les articles 621 et suivant du Code Pénal.

La Jeunesse CEDEAO-Guinée fidèle à sa mission d’acteur de veille, d’alerte et d’interface en vue de garantir laquiétude, la stabilité et prévenir les violencesdénonce avec fermeté une telle démarche qui menace sérieusement la stabilité, la quiétude ainsi que la sécurité des paisibles citoyens venant de ceux qui prétendent défendre les normes démocratiques.

En tout état de cause, la JEUNESSE CEDEAO-Guinée réaffirme son profond attachement au respect des textes de lois en vigueur dans notre pays et s’oppose de façon systématique à toute action qui remettrait en cause les dispositions légales en matière de manifestation et de réclamation citoyenne.

Face à cette inquiétante situation qui risque de saper les fondamentaux de notre République, la Jeunesse CEDEAO-Guinée prend l’opinion Nationale et la Communauté Internationale à témoin qu’elle se réserve le droit si les Autorités ne prennent pas les dispositions nécessaires pour freiner cette anarchie et assurer la Sécurité de tous les citoyensconformément aux lois de la République, de se constituer Partie Civile en cas de dérapage ou violation des droits humains.

Pour terminer, la JEUNESSE CEDEAO-Guinée invite l’ensemble des citoyens à la sérénité, au calme et à faire preuve de responsabilité et de patriotisme pour la sauvegarde de la paix et de la quiétude sociale.

Vive la Paix et la Stabilité ;Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens

Fait à Conakry le Samedi 12 Octobre 2019

Le Président National , Dorah Aboubacar KOITA

Lire absolument ci-dessous

Laisser un commentaire