Transport Urbain Albarayk De Conakry ‘’tue’’ ses employés guinéens par des licenciements abusifs…

1 1 383

La société Transport Urbain de Conakry s’identifie de nos jours par des pratiques qui violent les droits des travailleurs.

Des faits extraordinaires se déroulent il n’y a pas très long au sein de l’administration de la société sise à matoto. En effet,dans cette société de transport ,non seulement les employés travaillent dans des conditions inhumaines pour satisfaire les usagers de la route et aussi encourager d’autres investisseurs dans le monde du transport en guinée ,mais, aussi,ils sont souvent victimes de licenciements abusifs.Ils sont nombreux ces employés qui sont chassés sans explications et sans droits après plusieurs mois de services ou années pour d’autres .Apprend-on de sources percutantes.

Seulement en quelques mois et sans explication,des compatriotes guinéens sont chassés comme des mal prompres par des turcs à la tête de cette société dénommée Transport Urbain de conakry.

Le cas d’une dame revenue 24 h avant la fin de son congé maternel en est une autre parfaite illustration parmi tant d’autres.

Elle se nomme N’mah Sogbè Camara du service des finances pour être précis.

Sur ce, d’autres ont été aussi mis à la porte et sans préavis comme les nommés : Douada Djoumessy,Daouda keita, Ibrahima Diakité , Mohamed Mansaré Tous du service régulateurs ),du côté des contrôleurs, il y’a aussi Amadu oury camara ,Malick Diakité,Thierno Madiou sow ,à l’Encaissement : Oumar kaloka,Mamoudou Doumbouya,et tant d’autres subissent les affres des turcs en guinée depuis bout de temps.

Malgré nos denonciations, les responsables de la société multiplient les licenciements abusifs. Dans nos démarches de recoupement des informations, malgré nos multiples essais d’appels, ils sont restés vains.

Malgré les plaintes des travailleurs et les dénonciations des médias, l’inspection générale du travail est restée silencieuse .Et c’est ce qui laisse croire qu’en guinée, les employés continueront longtemps à subir des affres de leurs patrons.

En tout cas, si rien est fait, l’espoir né de l’arrivée de l’entreprise Transport Urbain Albarayk de Conakry se transformera en un véritable cauchemar pour les guinéens.Car, révèlent nos sources 15 bus des 55 sont déjà sur cale.

Nous y reviendrons sur la subvention de plus d’un milliard octroyé à la société pour dépanner les bus (Là aussi Fiasco total)

Mamoudou Soumah pour Actuguinee.org / Tel: 629 46 29 29

A lire écouter le Kountigui de la Basse-côte parlant d’Alpha Condé

1 commentaire
  1. […] Transport Urbain Albarayk De Conakry ‘’tue’’ ses employés guinéens par des… […]

Laisser un commentaire