Boké-Mines: Le Consortium SMB-Winning indemnise à nouveau, 160 personnes de 15 villages à plus de 7 milliards GNF

0 47

Le Consortium SMB-Winning a procédé dans la matinée du mercredi, 25 septembre 2019, dans le district de Dapilon (Kolaboui), à l’indemnisation de 160  personnes des 15villages vivant dans les sous-préfectures de MALAPOUYA (Boké)  et DARAMAGNAKI (Télimélé) à hauteur de 7 milliards 557millions 815 mille 660 francs guinéens.

C’était en présence des autorités préfectorale et communale, d’un huissier de Justice, des présidents des districts concernés.

Le projet s’inscrit dans le cadre de la réalisation d’une ligne de chemin de fer de Dapilon (Boké) à Santou et Houda (Télimélé).

Cette 9ème compensation, a-t-on indiqué au cours de la cérémonie,  est destinée à soulager et consoler 160 personnes dont 8 villages se trouvant dans la sous-préfecture de DARAMAGNAKI, préfecture de Télimélé et  7  autres de la Commune rurale (CR) de MALAPOUYA dans la préfecture de Boké.

Assistant à la remise des chèques aux ayant droits, le sous-préfet de de MALAPOUYA, Sidiki Kourouma a fait remarquer que : «La plupart des personnes compensées  s’investissent  beaucoup plus dans l’achat des motos leur conduisant souvent aux accidents mortels ou à l’infirmité à vie.»

Selon lui, «La SMB nous a trouvés dans l’agriculture que nous devons valoriser ceci, à travers l’organisation des séances de formations pour pouvoir financer, alimenter et valoriser les produits agricoles locaux dont nous devons faire la promotion dans nos localités respectives.»

C’est Pourquoi, le premier responsable de la CR de Malapouya a invité les administrés notamment, les agriculteurs à s’engager dans la dynamique de bonne  collaboration avec les  entreprises minières évoluant dans la préfecture de Boké. Une manière de faire face au développement des communautés riveraines.»

Prenant la parole à son tour, le Maire de la Commune Rurale (CR) de MALAPOUYA , Abdoulaye  Yèrèssa, a prodigué d’utiles conseils  aux bénéficiaires des différents montants pour dit-il, «Eviter l’éclatement des conflits entre les sociétés minières et les communautés impactées et celles déjà indemnisées dans les règles de l’art.»

Insistant sur l’Education et la formation professionnelle des jeunes, M. Yèrèssa a précisé que «C’est le  moment de mûrir des  réflexions pour aider les  femmes  à développer les activités génératrices de revenus telles que l’aménagement des jardins, des potagers en vue de leur  autonomisation.

 S’adressant aux communautés au nom du consortium, le chef des relations communautaires du chemin de fer, M. Washington, a  rassuré les bénéficiaires: « Nous travaillons avec la Société d’Expertise Environnementale et Sociale (SEES) qui est une croix de transmission entre vous et nous «(Le  consortium) qui, à son tour, veille au respect des textes réglementaires…» . Comme pour dire que la SMB est reste fidèle a son engagement du respect du code miner en vigueur en République de Guinée mais aussi  et surtout au développement des communautés riveraines de son projet. 

Laisser un commentaire