SAG : « Vous avez des syndicats ici, ce sont des Satan.. accuse le Préfet de Siguiri.

0 338

Le 5 aout 2019, Alhassane Touré et Sékou Dramé, tous responsables du syndicat des travailleurs de la Société Aurifère de Guinée (SAG), ont été licenciés de cette société.

Et depuis, Alhassane Touré, accuse certaines autorités de Siguiri d’être à la base de leur licenciement.

Le préfet de Siguiri, Colonel Moussa Condé, dans un entretien qu’il a récemment eu avec des travailleurs de la SAG, a mis à nu ce qu’il appelle la mauvaise foi de ces responsables syndicaux qui n’auraient pas hésité de demander la fermeture de l’usine, si le nommé Mamady Bintou, directeur adjoint du service logistique n’est pas nommé au poste de directeur du même service.

Lisez l’intervention du préfet au cours de cet entretien.

« Vous avez des syndicats ici, ce sont des Satan, parce qu’ils veulent que l’usine soit fermée comme le cas qui était arrivé à Fria. Ils n’aiment pas Siguiri. Les deux responsables ne sont pas de Siguiri. L’un vient de Forécariah et l’autre de Kissidougou. Ils font comme s’ils sont plus instruits que les fils de Siguiri et ceux-ci aussi sont assieds sans rien faire. Or, si l’usine s’arrête, c’est le Bouré et Siguiri qui vont plus le sentir. Si c’était des fils de Siguiri, ils auraient accepté de vous obéir, car, quand ton père ou ton frère te parle, tu es sensé écouter et accepter. Mais, ils n’écoutent personne, ils n’ont aucune pitié et ils ne sont pas d’ici. Même si Siguiri se déchire aujourd’hui, ce n’est pas leur affaire. Sinon, ils ont fait une plate-forme revendicative de sept (7) points. La société a donné satisfaction à cinq (5) d’entre eux et le préfet s’est engagé pour la satisfaction du 6ème point qui concerne l’argent des travailleurs pendant la grève. Ce n’est pas à cause du dernier du point qui concerne la nomination de Mamady Bintou que vous n’allez pas suspendre la grève. Mais exiger que celui à qui vous avez fait refuser de travailler pendant 21 jours, soit nommé, ça, les blancs ne vont pas accepter. Entre la fermeture de l’usine et la nomination de Mamady Bintou, les blancs préfèrent le premier choix, parce que Mamady Bintou ne peut pas faire leur affaire. Les sud-africains ont dit qu’ils sont prêts à prendre un guinéen à ce poste mais pas Mamady Bintou.

Arrêtez la grève ! Si vous l’arrêtez, je vous promets que je vais me battre, partout où votre argent est renté, il sera sorti pour vous le remettre. L’usine ne doit pas être mise à l’arrêt à cause d’une seule personne », avait soutenu Colonel Moussa Condé.

A rappeler que les syndicalistes licenciés ont menacé de porter plainte devant le tribunal du travail.

Avec Mosaiqueguinee

Laisser un commentaire