Guinée : La Journée Mondiale de la Population 2019 célébrée en différé à Conakry

0 25

La Guinée va célébrer en différé demain vendredi la Journée Mondiale de la Population  -JMP 2019- L’annonce a été faite ce jeudi à la faveur d’une conférence de presse animée par le directeur national de la population et le développement et l’UNFPA.

«25 ans après la CIPD : accélérer la promesse » est le thème choisi cette année.

A la Conférence Internationale sur la Population et le développement  -CIPD- tenue au Caire, en Egypte, 179 gouvernements ont pris l’engagement de réduire la mortalité maternelle et infantile, de promouvoir l’égalité entre les sexes, fournir des soins de santé comprenant les services de planification familiale entre autres. 25 ans après, ces engagements peinent à être respectés.

«Le choix du thème est en conformité avec le thème général du sommet de Nairobi. L’UNFPA et ses partenaires voudraient saisir cette occasion comme une opportunité pour sensibiliser sur comment les choix et les droits ont changé pour les jeunes filles et pour les femmes depuis la CIPD de 1994. Le gouvernement guinéen saisi cette occasion pour sensibiliser l’opinion sur comment les choix et les droits ont changé pour les jeunes filles et les femmes depuis la CIPD 1994. Il s’agit également de mobiliser les hautes autorités pour leur soutien au sommet de Nairobi » a déclaré Mohamed Sanoh, directeur national de la population et le développement.

Si des progrès ont été réalisés dans plusieurs domaines par les gouvernements qui ont adopté le plan d’action de la CIPD, les objectifs sont loin d’être atteints par la plupart des pays dont la Guinée : «La Guinée accuse encore  un grand retard dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive. En effet, les indicateurs montrent que : la prévalence contraceptive est de 11% en 2018 contre une moyenne générale de 32% ; le taux de mortalité maternelle est de 550 femmes pour cent mille naissances vivantes en 2016 contre moins de 100 décès maternels prévus dans la CIPD ; le taux de mortalité infantile est de 66 pour mille en 2018 contre 45 pour mille prévu dans le plan d’action de la CIPD » ajoute Mohamed Sanoh et de poursuivre : «Pour faire face aux défis déclinés plus haut en particulier et en matière de population et développement en général, la Guinée a révisé sa politique nationale de population en 2018 en mettant davantage l’accent sur les grandes orientations suivantes : maitrise de la dynamique de la population afin de ralentir la croissance démographique ; atténuation des disparités entre les statuts des hommes et des femmes ; l’amélioration des conditions de vie des groupes vulnérables ; préservation de l’environnement et d’un cadre de vie sain »

Pour sa part, le chargé des programmes informations à l’UNFPA, la journée mondiale de la population est une occasion de rappeler aux gouvernements de concentrer leurs efforts sur le bien être de la population : «Cette journée est mise là pour qu’à chaque année on rappelle ! Attention, nous sommes là mais nous devons concentrer nos efforts sur le bien être de la population. Ce bien être de la population englobe tous les facteurs de la vie : le respect des droits communs, la santé, l’éducation, les questions d’alimentation, l’environnement, ….. Toutes ces questions sont à améliorer au fur et à mesure » a expliqué Abdoulaye Diallo de l’UNFPA.

La JMP 2019 sera célébrée demain à Conakry dans un réceptif hôtelier de la place. Il y aura au menu un exposé sur les réalisations déjà faites en Guinée et les défis à relever. Et le lundi une table ronde sera organisée pour un dialogue intergénérationnelle (ceux qui ont participé à la CIPD et la nouvelle génération).

Pour des fins de décentralisation, une série de célébration sera organisée dans les cinq régions administratives couvertes par le programme de l’UNFPA.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org /Tél : 625016669

Laisser un commentaire