Conakry : célébration de la Journée Mondiale de la Population sous le thème «Accélérer la promesse »

0 23

La Journée Mondiale de la Population 2019 est célébrée ce vendredi en différé à Conakry. La cérémonie de lancement des festivités s’est déroulée dans un réceptif hôtelier de la place en présence du coordonateur du système des nations unies, la représentante de l’UNFPA, des représentants du ministère du plan, de la jeunesse, de l’action sociale et de la promotion féminine entre autres.
Cette année, le thème choisi «25 ans après la CIPD, accélérer la promesse » est un message de rappel aux 179 gouvernements sur les objectifs inachevés de la CIPD tenue au Caire en 1994 et d’honorer les promesses. Selon le directeur national de la population et du développement, le thème offre aussi l’occasion d’attirer l’attention des décideurs à tous les niveaux sur l’urgence et l’importance des problèmes de population.
Le discours du secrétaire général des nations unies rapporté par son représentant en Guinée déplore la subsistance de nombreux problèmes et ce malgré les progrès accomplis dans la réduction de la mortalité maternelle. Le droit des femmes y compris en matière de services de santé essentielle est en net recul partout dans le monde.
Dans son allocution, la représentante du fonds des nations unies pour la population (UNFPA) souligne qu’en Guinée les défis sont aussi réels que les progrès réalisés depuis 1994.
«En comparaison aux données de la dernière décennie, nous constatons que le ratio de mortalité maternelle est passé de plus de 980 à 550 décès pour 100 mille naissances vivantes mais la mortalité néonatale a à peine bougée allant de 33 à 32 décès pour 1000 naissances. Le taux d’accouchement assisté par un personnel qualifié est passé de 43 à 55% ; la prévalence contraceptive moderne bien que toujours basse a doublé en allant de 5 à 11% ; le taux net de scolarisation des filles en primaire a atteint 69% contre 84% pour les garçons. Le taux de scolarisation au secondaire chez les filles n’a atteint que 26% contre 40% chez les garçons. Des chiffres qui encouragent mais qui rappellent aussi que les engagements pris n’ont pas été tenus » déplore Barbara Sow, représentante de l’UNFPA.
Le coordonateur du système des nations unies en Guinée réitère la volonté de son organisme à accompagner le gouvernement guinéen pour atteindre les objectifs de la CIPD : «Le système des nations unies en Guinée unit dans l’action, réitère son engagement en particulier à travers son agence spécialisée l’UNFPA sur les questions de population. Nous aspirons ensemble à poursuivre notre avis au gouvernement pour bâtir l’avenir auquel nous aspirons tous où les obstacles et les disparités sont éliminés, où les droits des femmes et des jeunes plus pauvres sont réellement protégés et où finalement toutes les promesses prises sont respectées pour l’atteinte des objectifs de développement durable » a réitéré Georges Alfred Ki Zerbo.


Le secrétaire général du ministère du plan et du développement, représentant la ministre, a réitéré la volonté du gouvernement guinéen à mettre en œuvre les recommandations de la CIPD et à poursuivre les efforts pour un développement durable inclusif.
Une série de célébration de la journée mondiale de la population à Conakry et dans les régions couvertes par l’UNFPA.
Il se tiendra du 12 au 14 novembre un sommet à Nairobi pour non seulement célébrer les 25 ans de la CIPD mais aussi pour s’engager à achever la mise en œuvre complète et entière du plan d’action de la CIPD.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org
Tél : 625016669

Laisser un commentaire