Lansana Diawara : « Alpha Condé a promis d’être Mandela, je crains qu’il ne devienne Bokassa s’il n’arrête pas cette machine »

0 131

Suite à l’arrestation dans l’après-midi de ce mardi 16 juillet de deux pions du Front National pour la Défense de la Constitution, à savoir Foniké Mengué et Sékou Koundouno, Lansana Diawara coordinateur des Brassards Rouges de Guinée s’est insurgé contre ce qu’il appelle « recul très grave de la liberté d’expression. »

« Nous avons appris dans après-midi que nos collègues qui se battent également contre le 3è mandat, en l’occurrence Foniké Menguè et Sékou Koundouno ont été arrêtés sous prétexte qu’on les a retrouvé avec des tee-shirts portant des slogans contre le 3è mandat. Nous pensons que cela est un recul très grave de la liberté d’expression, de la liberté individuelle et des libertés collectives des uns et des autres. Cela est inadmissible et inacceptable. À l’allure où vont les choses, on risque de nous interdire même de penser. Puisqu’à cette phase on nous interdit de nous exprimer, j’ai peur qu’après cette phase qu’on nous interdit de penser. C’est-à-dire que dès que vous pensez, on dit non vous pensez au troisième mandat, allons-y en prison », a-t-il martelé.

Poursuivant, il appelle tous les mouvements de lutte contre la nouvelle constitution et le 3è mandat à une solidarité collective afin, dira-t-il, de barrer la route au troisième mandat.

Avec Mediaguinee

Laisser un commentaire