Guinée : Dr Alya Diaby : ‘’ la constitution n’est pas une tombe où repose à jamais l’État ‘’

0 366

http://ACTUGUINEE.ORG / Lors de Louverture de la deuxième session ordinaire de l’institution Nationale indépendante des droits humains ” INIDIH ,   Dr Alya Diaby , président de l’institution Nationale indépendante des droits humains s’est valablement exprimé sur le choix porté sur la reforme d’une nouvelle constitutionnelle.

Pour lui, le changement de la constitution et changer  la constitution, il y’a spécifiquement une différenciation . << Changer de constitution et changer la constitution, il y’a une différence .  Dans le second cas, ce n’est pas dans la constitution qu’on peut trouver la base d’une nouvelle constitution. Le fondement n’est pas  dans le droit constitutionnel de paix, mais dans le droit constitutionnel de crise. Il y’a en effet, les symptômes d’une crise constitutionnelle, sinon réelle, mais au-moins à venir. Il y’a des constances parmi les quelles il convient de relever le conflit d’interprétation des dispositions de la constitution actuelle entre les pros et les contres , une réforme des institutions >>. A souligné le patron de L’INIDH 

De même, il ajoute que  la constitution ne peut en aucun cas être la tombe où l’État doit se reposer à jamais. <<  La constitution n’est pas une tombe où repose à jamais l’État,  ce n’est pas une tente dressée pour le sommet. Les acteurs politiques doivent comprendre le risque d’une dictature martiale, si les civiles ne procèdent pas par discernement  pour s’entendre sur l’essentiel .

Dans ces conditions, le président de la République devient le constituant originaire, il peut proposer un nouveau pacte social qui soit durable. Ceci dit, ” la Guinée doit éviter la précipitation, l’urgence et les tares à la constitution de 2010.

Le référendum est donc possible, le débat devrait porter sur les conditions de son organisation, sur les garanties contre le scrutin, le consensus sur le contenu du projet, sur les règles du jeu, sur l’appropriation par le peuple des réformes  envisagées, sur les organes intervenants, sur la durée du temps constituant >> . A t-il laissé entendre Dr Alya Diaby  

Eugène Capi Balamou pour Actuguinee.org / Tel : 622 298 802

Laisser un commentaire