Situation socio-politique : Soro fait des révélations sur la visite de Alpha Condé à Abidjan,

0 1 547

http://ACTUGUINEE.ORG / Il continue d’aller de révélations en révélations, Guillaume Soro, qui s’est déchainé contre les dirigeants actuels du pouvoir avec qui il est en rupture de ban.

Guillaume Soro ne veut plus rien garder en secret sur ce qui se passe entre lui et le pouvoir actuel en Côte d’Ivoire. L’ex-président de l’Assemblée nationale contraint à la démission est véritablement déchainé contre ses ex-camarades au pouvoir, au point de ne plus s’autoriser aucune réserve, en parlant d’eux. C’est ce que le président du Comité politique a encore fait, dans une longue tirade publiée sur sa page facebook, au sujet de son voyage en République démocratique du Congo à la faveur des obsèques d’Etienne Tshisekedi, père du président Félix Tshisekedi.

Guillaume Soro a profité de cette tirade pour révéler des tentatives ourdies par les dirigeants ivoiriens, avec qui il est en froid, pour l’isoler de certains chefs d’Etat africain qui lui vouent leur amitié. A propos, l’ancien Premier ministre ivoirien dénonce ce que l’entourage du président de la République considère comme étant « la puissance du téléphone », ou « la puissance des coups de fil ». Les coups de fils du chef de l’Etat pour élever des barrières sur son chemin. « Comme tout récemment quand le Président Alpha CONDÉ est venu à Abidjan en visite d’Etat, on lui a interdit clairement de voir SORO Guillaume. Oui il y a une fatwa. Interdit de voir SORO », révèle l’hôte du président congolais, qui revient sur un autre épisode portant sur son voyage, il y a quelques mois, en fin de l’année dernière, à Brazzaville. « Il leur suffit d’un simple coup de fil comme celui qu’ils avaient donné au Président Sassou Nguesso, lui interdisant de me recevoir à Brazzaville pour qu’AUCUN chef d’Etat ne s’aventure à me recevoir, entendais-je dire ! », décrit le désormais simple député de Ferkessédougou, qui estime que l’entourage du chef de l’Etat, dans une posture de soumis, surestime ses capacités. « Oui, ils ploient sous le joug de la soumission. Ils ont hélas convaincu le CHEF, le DEMI-DIEU qu’ils étaient propriétaires de la Côte d’Ivoire et peut-être du continent Africain tout entier. Oui, ils sont – dans leur logique – les chefs de l’Afrique…», martèle Guillaume Soro

F.D.B avec linfodrome.com

Lire la suite ici http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire