Ousmane Gaoual Diallo aux propos de Amadou Damaro Camara assimilant l’UFDG au mouvement de Kouffa: ”J’ai failli m’étrangler hier en écoutant Damaro”

0 499

Sur http://Actuguinee.org / Le coordinateur en communication de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée -UFDG- n’a pas pu digérer les propos de Amadou Damaro Camara qui a assimilé son parti au mouvement du djihadiste Amadou Kouffa. 
Ousmane Gaoual Diallo dit qu’il <<a failli s’étrangler hier>> suite aux propos du président de la mouvance présidentielle sur les Grandes Gueules d’Espace FM. 
<<J’ai failli m’étrangler hier en écoutant Damaro. Vous auriez pu avoir sur la conscience la mort du député Ousmane Gaoual Diallo. J’ai trouvé les propos de Damaro extrêmement grave. Quelqu’un qui connaît ce qui se passe dans ce pays est venu nous donner des leçons, assimiler l’UFDG au mouvement de Amadou Kouffa. C’est déjà quelque chose d’extrêmement grave>> s’est insurgé Ousmane Gaoual Diallo. 
Pour le député de l’UFDG, sa formation politique est de loin d’un mouvement djihadiste. Selon lui, l’UFDG est un parti républicain aux objectifs bien définis: <<Nous sommes un parti républicain, ce n’est pas à démontrer. Nous nous battons ici dans un espace démocratique. Nos positions politiques sont connues, nos revendications sont exprimées. Notre objectif, la conquête du pouvoir est connue à travers un projet. Notre candidat a participé à deux élections et je ne pense pas qu’on puisse jouer avec les mots pour assimiler l’UFDG à un parti intégriste, à un parti dont l’objectif est la gouvernance par la religion. Ça c’est quelque chose de grave dans les propos de Damaro mais ce n’est pas une première>>.
Quant aux propos de Fodé Oussou Fofana qui a employé le mot djihad, Ousmane Gaoual Diallo dédramatise. 
<<Le vice-président a dit un mot qui est interprété par certains très abusivement mais cela ne suffit pas pour qualifier l’UFDG d’un parti intégriste. Quand il dit qu’on va au djihad. On ne doit pas galvauder ce mot djihad, le prendre dans une vision occidentale parce que les terroristes s’en servent et oublier que nous sommes d’abord des musulmans. Si d’autres ont une interprétation et une compréhension de ce concept mais cela ne suffit pas pour qualifier l’UFDG d’un parti intégriste, c’est très grave>>.
Par ailleurs le député de l’UDFG a rappelé le passé de Damaro Camara et la trahison de ce dernier au camp Diarra Traoré (auteur du coup d’État militaire de 1985).

Sadjo Bah pour Actuguinee.orgTél : 625016669

Laisser un commentaire