Amadou Damaro Camara réplique : ‘’La rhétorique politique est plus dangereuse que les armes de destruction massive’’

0 61

Sur http://Actuguinee.org / Les propos tenus par Ousmane Gaoual Diallo et Dr Fodé Oussou Fofana, tous cadres de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée -UFDG- continuent de susciter des réactions.

La dernière en date est celle du président de la majorité présidentielle, Amadou Damaro Camara sur les Grandes Gueules d’espace FM.

Pour le député du RPG arc-en-ciel, ces types de propos ne sont pas nouveaux au sein du plus grand parti de l’opposition.

<<Je crois qu’il y a une hypocrisie qui entoure tout ça. Ça s’installe dans le temps. C’était d’abord à Chicago quand Cellou lui-même a dit nous sommes d’accord avec les soussous en cas de problème, ils vont nous supporter. La question c’était, c’est qui <<nous>>. Deuxièmement, même si Sidya Touré trouve que c’était un montage, c’était clair, il a dit ici si vous êtes prêts à mourir? C’est comme si c’est la même chose que Fodé Oussou répète. Êtes-vous prêts? Êtes-vous prêts? dans les mêmes expressions. Quand Gaoual qui n’est pas n’importe qui dans l’UFDG dit la même chose, qu’ils vont installer en 2020 par la force. Quand au même moment dans la sous-région, un certain Amadou Kouffa (du nom de chef terroriste) invite une frange de la population ouest-africaine à aller au djihad et que le parti à prédominance de cette communauté dont le vice-président dit nous allons au djihad, il y a lieu franchement d’être inquiet. J’ai toujours dit ici que la rhétorique politique peut-être plus dangereuse que des armes de destructions massives. Les mille collines (radio burundaise), c’était la radio, c’est la parole, ça a coûté à peu près 1 million de vies. C’est ça ma peur aujourd’hui>> a soutenu Amadou Damaro Camara avant de suggérer: <<Il est extrêmement important qu’on polisse notre langage parce que nous sommes suivis par des gens qui n’ont aucune idée de nos programmes politiques. L’UFDG est entrain de quitter le programme de société pour en faire de l’acquisition du pouvoir une cause ethnique, c’est très grave. Il faut que je le dénonce avec force>>.

Dans la même émission, le président de la majorité présidentielle a déclaré qu’il y aura bel et bien une nouvelle constitution en Guinée.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Lire la suite ici http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire