Bagarre autour d’un tuyau d’eau à Kindia : Une femme tuée,des coépouses, arrêtées

0 60

Sur http://Actuguinee.org / Une femme, du nom de Djiba K., 35 ans, a été battue à mort par deux coépouses dans le quartier Gare, dans la commune urbaine de Kindia. Cet acte a eu lieu dimanche 12 mai 2019. La rupture d’un tuyau de la SEG serait la goutte d’eau qui a fait déborder le vase entre ces trois femmes.

Aïssatou S. et Aïssatou B., sont les deux coépouses qui se sont battues contre Djiba K. à la Gare dans la commune urbaine de Kindia, ce dimanche, aux environs de 11h. Au cours de cette bagarre, Djiba k. a rendu l’âme. Aïssatou Barry l’une des coépouses explique les faits : « La querelle n’a pas eu lieu entre Djiba et moi plutôt avec ma coépouse. Je n’ai fait que les séparer. Nous étions en route pour voir la manifestation contre les coupures d’électricité. C’est ainsi que nous avons été informées que la conduite d’eau de notre pompe a été coupée, nous nous sommes rendues là-bas pour la réparation. C’est en ce moment que nous avons vu Djiba puiser à ce niveau et nous avons compris que le tuyau n’était pas coupé mais défait. J’ai tenté de le raccorder. Ma coépouse a dit que le tuyau a été défait par exprès et Djiba a répondu en disant Venez m’attraper. Moi je lui ai demandé de se calmer. Le plus important, c’est que nous ayons tous l’eau. Mais les deux se disputaient toujours c’est ainsi qu’elles se sont prises. Elle a étouffé ma coépouse avec le voile et je suis venue les séparer. Elle s’est jetée sur moi aussi, j’ai essayé de me défendre. C’est arrivé à la maison que nous avons été informés qu’elle est tombée et transportée à l’hôpital ensuite qu’elle est morte. »

Docteur Abou Sékou, chirurgien à l’hôpital régional de Kindia parle des circonstances dans lesquelles ils ont reçu la victime : « le matin vers 11h, nous avons reçu un dépôt de corps d’une femme âgée d’environ 36 ans du nom de Djiba, ménagère, résidente au quartier Gare. On a examiné le corps, il n’y a aucune lésion visible. Le corps se trouve à la morgue », a-t-il précisé.

Fodé, le mari de la victime, témoigne : « J’étais couché chez moi, c’est ainsi que j’ai entendu des bruits dans mon salon. Je suis sorti voir c’est ma femme couchée devant ma porte. On m’a dit qu’elle a été frappée par deux coépouses. Je suis allé les rencontrer, c’est ainsi que je me suis vu avec leur mari avec lequel j’ai transporté ma femme à l’hôpital mais hélas. »

A préciser que les deux coépouses sont actuellement détenues à la gendarmerie territoriale pour des fins d’enquête ; la victime à la morgue de l’hôpital régional Alpha Oumar Diallo de Kindia.

Joseph Bangoura, correspondant permanent à Kindia pour guinee7.com

Laisser un commentaire