Elie Kamano, les 900 mille dollars et le soutien à un 3e mandat pour Alpha Condé …

0 841

Sur http://Actuguinee.org / Le chanteur Elie Kamano, reconverti en politique, a cru devoir mettre les points sur les i après avoir été traité de truand sur les réseaux sociaux, qui fait de son combat un fonds de commerce pour arnaquer les gouvernants.

Le reggaeman qui a été récemment porté à la tête d’une formation politique, s’est livré à un exercice d’explications pour répondre à ses détracteurs qui l’accusent d’avoir pactisé avec le pouvoir en contrepartie de 900 mille dollars.

Elie Kamara révèle s’est vu offrir une opportunité d’affaires par l’un de ses amis vivant en Allemagne. ‘’Mon ami m’a dit ‘tu as des relations dans ce pays. J’ai un gros contrat et j’aimerais que tu m’aides. Quand on s’est vus, il m’a présenté à la directrice d’une société australienne avec laquelle j’ai échangé. La dame m’a fait savoir qu’elle avait un business d’importation de sucre’’, indique-t-il dans une vidéo publiée sur sa page officielle.

‘’Elle m’a demandé de me renseigner sur le prix de la tonne de sucre sur le marché guinéen. On a su que la tonne du sucre coute 700 dollars. Elle a dit que sa société est prête à livrer 12.500 tonnes de sucre à 500 dollars par tonnes afin que les guinéens, pendant le mois de Ramadan, puissent acheter le sucre à un prix abordable’’, ajoute-t-il.

Le marché s’élevait à plus de 6 millions de dollars. Elie Kamano accepte la proposition et décide de rencontrer un proche du président de la République pour en parler. ‘’Je me suis dit que c’est trop pour moi. Au-delà du fait que j’attaque le système, je critique et conteste, lorsque je vois un intérêt pour les guinéens qui peut être réglé par l’État, rien ne m’empêchera d’aller vers cet État’’, affirme-t-il pour justifier sa décision de se rapprocher des autorités en vue d’importer les 12.500 tonnes de sucre.

Le contact avec Ibrahima Capi Camara, proche d’Alpha Condé

‘’Je suis allé avec la dame pour rencontrer Capi. On s’est rencontrés en face du Club Bembeya. Après discussions, je ne cernais pas ce que la dame disait par rapport à un intérêt qu’elle pouvait me donner. Capi m’a dit ‘je ne veux rien dans cette affaire. On veut juste que tu aies de l’argent. Et pour cela,  j’aimerais te demander d’aider le vieux’. Je lui ai demandé quel vieux, il m’a répondu ‘le président’’’, raconte l’auteur de « Paroles de fou ».

‘’Je lui ai demandé ‘mais comment l’aider ?’. Il m’a dit ‘Elie, tu es intelligent, tu sais ce que tu dois faire’. J’ai compris le message. Il nous a recommandés son frère qui parle mieux anglais. On est venus le voir au Novotel. Finalement,  je me suis rendu compte que sur le marché de 6 millions de dollars,  ma commission s’élevait à 900 mille dollars comme je suis l’intermédiaire avec mon ami’’, précise Elie dans sa vidéo.

Une commission de 900 mille en contrepartie d’un soutien à Alpha Condé

Selon le chanteur, le patron de l’OGP a fait son compte rendu de ses échanges avec Elie Kamano au président de la République et au ministre d’Etat secrétaire général de la présidence de la République.

‘’Ils lui ont dit ‘Elie n’est pas fiable. Politiquement, ne fais pas de deal avec lui. Parce qu’il ne va jamais respecter ses engagements’. Il m’a répété cela et m’a réaffirmé qu’il voulait que j’aide le vieux’’, assure-t-il.

Refusant d’afficher son soutien à Alpha Condé, Elie et la femme d’affaires se voient mettre des bâtons dans les roues : ‘’Ils ont commencé à faire traîner la dame. Il n’y a pas ce que celle-ci n’a pas fait pour que j’accepte. Je lui ai dit qu’elle ne sait pas dans quoi elle m’a trouvé et qu’une grande majorité de la population qui vit dans la précarité compte sur moi’’.

‘’Je lui ai aussi dit que si je prends 900 mille dollars, c’est beaucoup d’argent certes, mais j’aurais déçu à jamais cette population. L’affaire est tombée dans l’eau’’, assure-t-il, en concluant que la non concrétisation du marché a été motivée par son refus de soutenir le pensionnaire de Sékhoutouréyah.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

Laisser un commentaire