Fête des femmes célébrée â Conakry : Le triste message des vendeuses de Kaporo à l’endroit des autorités..

7

08 Mars, fête des femmes : « Je ne pouvais pas aller à une fête  parce que… » estime une vendeuse au marché de Kaporo.

Les femmes de la Guinée à l’instar des autres femmes du monde célèbrent en ce 8 mars la journée internationale du droit des femmes.

A cette occasion, le gouvernement guinéen a organisé une grande cérémonie de célébration sur l’esplanade du palais du peuple de Conakry.
Certaines femmes venues défiler ont brandit des pancartes de soutien à un « Oui à une nouvelle constitution » pour les unes et « Oui à un référendum » pour les autres. Une autre frange de femmes aussi affichaient « Nous voulons la paix et non à une nouvelle constitution ».


Loin de la contradiction et de l’ambiance festive à l’esplanade du palais du peuple, nous avons rencontré des femmes au marché de Kaporo qui célèbrent à leur manière cette journée du 8 mars. Ici, depuis le matin les femmes ont comme à l’accoutumée investi le marché pour vendre sa marchandise.
Assise devant son étalage de poisson, une femme témoigne sur son absence au palais du peuple pour célébrer le 8 mars : «Je ne pouvais pas partir fêter au palais parce que je ne suis pas contente, j’ai faim, je manque de tout. Je ne pouvais pas aller à une cérémonie avec toute la faim que je ressens. C’est pourquoi j’ai décidée de rester ici au marché pour chercher à vendre mes produits et avoir quoi manger » a témoigné une vieille qui a requit l’anonymat.
Non loin, une autre vendeuse intervient :

«Moi je ne savais qu’il y a fête des femmes aujourd’hui. Je n’ai reçu aucune information concernant une fête. C’est seulement ce matin que j’ai vu des femmes à matoto habillées en uniformes. Je suis venue dire à mes voisines que j’ai vues des femmes à matoto bien vêtues en direction du palais »
Cette autre dame bien assise devant les robes suspendues qu’elle revend ne regrette pas d’être venue au marché en ce jour de fête : «Même un petit pagne je n’allais pas recevoir en allant au palais. J’a bien fait de rester ici parce que j’ai beaucoup vendu aujourd’hui. Je n’ai pas reçu de (sobi), rien. Et en allant à la fête je ne gagnerai pas ce que j’ai gagnée ».


C’est dans cette ambiance mitigée que les femmes de la Guinée ont célébrée la fête internationale des droits des femmes placée sous le thème «Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ».

Sadjo Bah pour Actuconakry.com
Tél : 625 01 66 69

Les commentaires sont fermés.