Charles Blé Goudé face à deux propositions de pays d’accueil, voici son choix

8

La publication de ses photos le 21 février dernier, trois jours après qu’il a reçu la visite de sa femme et de son fils, donne une pression supplémentaire à la Cour pénale internationale dans la recherche d’un pays d’accueil pour Charles Blé Goudé.

Dès la vue des publications, les services de la cour ont demandé à l’ex-ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo, de retirer les photos des réseaux sociaux. Sous prétexte, lui a-t-on signifié, qu’elles permettent de le localiser et poseraient en conséquence quelques soucis pour sa sécurité. Surpris par cette demande, Charles Blé Goudé qui n’entend nullement entraver aux règles de la cour, s’est aussitôt exécuté. Il a retiré les photos en question de ses pages sur les réseaux sociaux.

Mais les innombrables partages de ces images par ses partisans continuent de les faire tourner sur la toile, au grand désarroi des services de la cour qui peinent visiblement à trouver un point de chute au compagnon de prison de Laurent Gbagbo, un mois après sa libération. A leur appel aux pays membres du traité de Rome, selon nos informations, le Portugal et l’Argentine ont notifié leur accord pour recevoir Blé Goudé. Mais ce dernier, apprenons-nous, aurait bien aimé vivre dans l’un de ces pays. Sauf qu’il a fait comprendre à la Cour que vu leur situation géographique, à défaut de retourner en Côte d’Ivoire, son pays, il souhaiterait ne pas trop s’éloigner de certains de ses proches en Europe, précisant leurs zones respectives de résidence. La règle est que le pays trouvé par la Cpi pour l’accueillir, soit accepté par Blé Goudé.

En attendant de trouver un accord sur un pays, entouré de proches collaborateurs et membres de sa famille obligés de se prendre des chambres d’hôtel dans les environs du Crowne Plaza Den Haag où il loge, Blé Goudé ne semble nullement ébranlé par sa situation. Il passe l’essentiel de ses journées à recevoir parents et amis, dans le hall de l’hôtel. L’ex-leader des jeunes patriotes ne fait aucune proposition de pays et attend que la Cpi, qui conditionne sa liberté malgré son acquittement, lui trouve un pays et une résidence afin qu’il puisse bénéficier pleinement de…

Abidjantv.net

Les commentaires sont fermés.