Conakry : Ouverture d’un atelier sur le renforcement des capacités techniques des organisations de la société civile sur le processus d’élaboration et de la documentation budgétaire.

9

Infos Actuconakry.com / Le ministère du Budget en partenariat avec l’Initiative Africaine Concertée sur la Réforme Budgétaire  -CABRI- organise un atelier sur  « le Renforcement des capacités techniques des organisations de l société civile sur le processus d’élaboration et la documentation budgétaire ». Il s’inscrit dans le cadre du projet de jumelage de la direction générale du budget du Bénin et de la direction nationale du budget de la Guinée.

Outre le Bénin et la Guinée, cet atelier connait la participation de la Tanzanie, de la Centrafrique et de tous les membres du réseau CABRI. L’atelier se tiendra les 4, 5, et 6 Mars à Conakry.

Pour des soucis de transparence, la participation citoyenne à l’élaboration du budget occupe une place importante d’où la présence des membres des organisations de la société civile : « La société civile est la voix des sans voix, c’est la majorité silencieuse. Nous voulons un budget citoyen et le président de la république met un accent particulier sur la transparence budgétaire et la participation des citoyens à la gestion publique » a expliqué Ismaël Dioubaté, ministre du budget.

Et durant ces trois jours, il sera question de : « Débattre largement sur la relation entre la transparence et la participation, les capacités requises des organisations de la société civile pour leur participation dans le processus budgétaire ainsi que le suivi, le contrôle et l’évaluation du budget » a ajouté Ismaël Dioubaté avant de rassurer : « Je tiens à vous rassurer que le gouvernement guinéen est déterminé à poursuivre les réformes des finances publiques afin de renforcer la citoyenneté du budget et permettre à nos populations de se reconnaitre dans nos politiques publiques. Le projet de jumelage entre la direction générale du budget du Bénin et la direction nationale du budget de la Guinée appuyé par CABRI contribuera sans nul doute à l’atteinte de cet objectif. C’est pourquoi j’invite les deux parties à finaliser au plus tôt les plans d’action y afférents ».

Le représentant du réseau CABRI a pour sa part rappelé l’importance de la transparence  budgétaire : «La transparence budgétaire peut contribuer à la discipline budgétaire et réduire la proportion. Elle apporte au gouvernement la confiance placée en lui » a soutenu Michael Castro. « il existe des preuves selon lesquelles l’implication des sociétés civiles dans le processus budgétaire peut améliorer la prestation des services. Améliorer les prestations de service permet d’améliorer l’accès à une éducation de qualité, l’accès aux marchés, d’établissements de soins de santé de qualité et affecter les ressources publiques aux communautés marginalisées » a-t-il ajouté.

L’atelier ouvert ce matin à Conakry réunira 65 participants dont 5 membres de la délégation de CABRI, 8 représentants de la délégation de la direction générale du budget du Bénin, 2 représentants de la société civile tanzanienne, 5 délégués de la république centrafricaine, 20 membres de la société civile guinéenne et 25 membres cadres et agents du Ministère du Budget.

A rappeler que la République de Guinée accueille pour la deuxième année consécutive les activités sur l’Initiative Africaine Concertée sur la Réforme Budgétaire.

Sadjo Bah pour Actuconakry.com      

Les commentaires sont fermés.