Armée : Cérémonie funéraire pour les 3 soldats guinéens tués à Bamako.

16

Infos Actuconakry.com / Les trois soldats guinéens tués lors d’une attaque le 22 février dernier à Bamako au compte de la MINUSMA vont regagner leur dernière demeure ce vendredi. A cette occasion, une cérémonie funéraire a été organisée ce matin à la base aérienne principale de Conakry pour rendre un dernier hommage aux défunts.

Plusieurs personnalités dont le premier ministre, le ministre chargé des affaires présidentielles, ministre d’Etat, ministre de la défense nationale, Docteur Mohamed Diané, le représentant de l’ambassade du Mali, le représentant du système des Nations Unies en Guinée, les familles des victimes, des représentants de l’armée française et  entre autres étaient présentes à ladite cérémonie.

Dans son allocution, le ministre des affaires présidentielles, ministre d’Etat, ministre de la défense nationale a fustigé l’attitude des auteurs de l’attaque qui a coûtée la vie aux trois soldats guinéens avant de présenter ses condoléances au chef de l’Etat, aux familles des victimes, à la MINUSMA : «Ils ont été lâchement abattu par les forces du mal qui ont choisi la barbarie, la violence, la perfidie et la haine comme moyens d’expression et de subsistance. Ces forces du mal rament à contrecourant des valeurs universelles, de civilisations, de dignités, de paix, de sécurité et de progrès que nos Etats défendent ardemment » a déclaré Docteur Mohamed Diané avant d’ajouter : « Je voudrais d’ores et déjà adresser à la MINUSMA, au président de la république, chef de l’Etat, aux familles des défunts et à l’ensemble du peuple de Guinée, nos condoléances émues. Par la même occasion, je témoigne aux blessés toute notre compassion, nos souhaits de prompt rétablissement ».

Par ailleurs, Docteur Mohamed Diané a rassuré aux familles des victimes du soutien de l’armée guinéenne : « Famille Bangoura, famille Théa, famille Haba, nous comprenons la souffrance qui est la votre. Nous partageons votre douleur et votre chagrin. Soyez rassurés que l’armée guinéenne restera toujours à vos côtés ». Et quant aux vaillants soldats tombés sur le champ de bataille, le ministre des affaires présidentielles, ministre de la défense nationale assure la continuité du combat pour lequel ils sont tombés : « Quant à vous, adjudant chef Ismaël Bangoura, sergent chef Michel Théa, sergent chef Yves Haba, braves combattants, en vous engageant sous le drapeau national, vous avez avec honneur le difficile choix de défendre le peuple fière de Guinée jusqu’au sacrifice ultime. Par cette mort brutale et inattendue, vous rejoignez le  peloton des martyrs qui ont donné leur vie pour l’émancipation de notre continent. Soyez rassurés que ce noble combat infini de la liberté et de la souveraineté africaine sera poursuivi inlassablement par vos camarades d’armes » et poursuivant que : « Vous ne mourez plus jamais car les martyrs ne sauraient mourir, vous ne serez pas oubliés car les martyrs ne sauraient être oubliés. La nation guinéenne toute entière avec votre sang versé inscrira en lettres capitales vos noms immaculés au panthéon de son histoire. Pour l’éternité, reposez vous donc en paix, que la terre bénie de Guinée que vous avez servi avec courage et abnégation vous soit légère ».

Yaya Dembélé, représentant de l’ambassade du Mali en Guinée a rendu un vibrant hommage à l’armée guinéenne avant de présenter ses condoléances aux familles des victimes, à la MINUSMA et à l’Etat guinéen : « C’est le lieu de rendre un vibrant hommage aux forces armées guinéennes pour leur bravoure, leur détermination et l’engagement de la Guinée dans la lutte contre le terrorisme au Mali. Permettez-moi au nom du président de la république, du gouvernement et du peuple malien de présenter mes condoléances les plus attristées aux familles éplorées, à la nation guinéenne et à ses forces armées ainsi qu’à la MINUSMA. Je souhaite prompt rétablissement aux blessés. Puisse Dieu accueillir les âmes des illustres disparus dans son paradis ».

Pour le représentant du système des nations unies en Guinée, les défunts soldats guinéens ont mérité par leur mort de la nation guinéenne, de l’Afrique et de la communauté internationale : « C’est avec une profonde consternation que nous avons appris la perte cruelle des trois braves soldats tombés au champ d’honneur lors de leur mission dans le cadre de la MINUSMA. Ils ont à ce titre mérité de la nation, de l’Afrique et de la communauté internationale. Ils ont mérité du drapeau de la Guinée et de celui des nations unies » a déclaré Pascal Georges Kizerbo avant d’ajouter :  « l’ONU et l’ensemble de la communauté internationale s’inclinent donc pieusement devant leur dépouille et fait de ce deuil de la nation guinéenne et de la nation africaine, le deuil de tout l’ensemble du système des nations unies et de l’ensemble des nations du monde. Je voudrais ici présenter aux familles éplorées, les condoléances les plus profondes et toute la sympathie du système des nations unies, de l’ensemble de la communauté internationale. Egalement présenter nos condoléances à l’armée, aux institutions nationales, au gouvernement et au chef de l’Etat ».

Un des représentants de la famille de victime se dit être fière de leur enfant pour être tombé sur le champ d’honneur : « Nous déclarons solennellement que nous sommes fiers de Michel Théa, parce qu’il a fait honneur à la famille. Il n’est pas mort pour une cause futile, il n’est pas mort dans une aventure quelconque, il est mort pour la patrie, pour la Guinée, pour l’Afrique entière, il est mort pour la paix ».

Décorés au Mali avant de rejoindre la Guinée, les trois défunts soldats du bataillon militaire Gangan 4 ont été décorés par le ministre des affaires présidentielles, ministre d’Etat, ministre de la défense nationale à titre posthume de la médaille commémorative guinéenne.

L’adjudant chef Ismaël Bangoura sera inhumé dans sa ville natale de Boffa, les sergents chef Michel Théa et Yves Haba seront eux inhumés au cimetière de cameroun à Conakry ce vendredi 1er mars 2019.

Sadjo Bah pour Actuconakry.com

Tel de Actuconakry.com / 629 46 29 29              

Les commentaires sont fermés.